Unir l’Occident en retrouvant la tradition et en s’opposant au Parti communiste chinois

Par La Redaction
29 janvier 2021
Mis à jour: 1 février 2021

Après des élections très disputées, les États-Unis et l’Occident doivent retrouver l’unité car les tensions sont fortes et les divisions profondes.

Nous pensons que les hommes des différents pays peuvent trouver leur unité en se rassemblant pour s’opposer à un ennemi commun qui, depuis des décennies, cherche à détruire les nations. En sauvegardant la tradition qui a contribué à façonner et à guider nos nations, cela pourra conduire à construire un meilleur avenir.

L’enjeu ne se limite pas au bien-être de l’Amérique. Les États-Unis ne sont que le leader du monde libre ; l’unité ou la division des États-Unis – leur prospérité ou leur déclin – sont vitales pour le destin des nations du monde.

Les Occidentaux doivent comprendre que le Parti communiste chinois (PCC) est la plus grande menace pour l’Occident. Le PCC s’est systématiquement efforcé d’anéantir les pays démocratiques – un effort qu’il a maintenant presque achevé.

Le régime communiste chinois a non seulement vidé les usines, volé la propriété intellectuelle et les technologies militaires pour plusieurs centaines de milliards de dollars par an, mais il a également infiltré tous les aspects de notre vie. La stratégie du PCC consiste à diviser la société en incitant à la haine et à diviser les gens par la lutte des classes. C’est la même stratégie qu’il a utilisée pour prendre le pouvoir en Chine, en dressant des groupes les uns contre les autres. Récemment, des groupes liés au Parti communiste chinois ont contribué à alimenter les émeutes dans les plus grandes villes des États-Unis.

Avec le projet de Huawei s’installant en Occident, le gouvernement chinois tente aussi de s’introduire dans toutes nos télécommunications, qui constituent le système « nerveux » de nos pays. Avec la société « BeiDou », la version GPS du régime chinois et sa capacité à cibler les satellites, le Parti communiste chinois a développé la capacité technique de rendre aveugles les forces militaires occidentales. En augmentant récemment la pression sur l’Australie, le PCC cherche à briser l’alliance de l’Occident.

Avec l’initiative « La Route de la Soie », un projet du Parti communiste chinois permettant d’élargir son pouvoir dans le monde, de nombreux pays ont adhéré. À travers ce projet, le PCC tente de construire une base économique et militaire pour contrer la première puissance du monde libre, les États-Unis. Le régime communiste n’a jamais cessé de considérer les États-Unis comme son ennemi n° 1.

En fait, l’opinion publique reconnaît l’importance de contrer la Chine. Dans l’histoire, les États-Unis n’ont-ils pas eux-même fait la douloureuse expérience de la la guerre froide avec l’Union soviétique ? L’une des raisons majeures pour lesquelles les gens ont voté pour Trump en 2020 est qu’ils croyaient au fait que s’opposer au régime chinois était un acte permettant de défendre leur nation. L’une des raisons majeures pour lesquelles les gens ont voté pour Biden est qu’ils croyaient que Biden pouvait mieux contrôler le virus du PCC.

Un consensus s’est formé au Congrès pour contrer le régime chinois et son influence. Si le président Joe Biden peut adhérer à cette ligne anti-communiste, il sera alors en mesure de protéger le pays dans le cadre d’une politique qui rassemble la droite et la gauche.

Démoraliser la société

Malheureusement, la capacité de l’Occident à adopter une forte politique anti-communiste est entravée par la façon dont le communisme a affecté notre culture. En effet, les communistes ont cherché à saper l’Occident en affaiblissant sa moralité, ses traditions, les valeurs de la famille et son fondement dans la croyance en Dieu.

Il y a trente-cinq ans, le transfuge du KGB Youri Bezmenov avait déjà mis en garde contre les efforts de l’Union soviétique pour détruire l’Amérique.

« L’idéologie du marxisme-léninisme est injectée dans la tête molle d’au moins trois générations d’étudiants américains, sans être remise en question ou contrebalancée par les valeurs fondamentales de l’américanisme et du patriotisme américain », a déclaré Bezmenov dans une interview en 1985. « Le processus de démoralisation aux États-Unis est déjà pratiquement achevé… La plus grande partie est faite par des Américains contre les Américains en raison du manque de normes morales. »

Nous voyons maintenant les résultats de ce processus de démoralisation qui a duré des décennies. Il est partout autour de nous, dans nos écoles, dans les médias, dans les films et la musique, et même dans les publicités que nous voyons.

Bezmenov a mis en garde : « Une personne qui a été démoralisée est incapable d’évaluer les vraies informations. Les faits ne lui disent rien. Même si je l’inonde d’informations, de preuves authentiques, de documents, de photos – même si je l’emmène de force en Union soviétique et lui montre [un] camp de concentration – il refusera de le croire tant qu’il n’aura pas reçu un coup de pied aux fesses. Quand la botte militaire lui tombera dessus, alors il comprendra, mais pas avant. C’est la tragédie de la situation de démoralisation. »

La tradition

Heureusement, l’Occident dispose de ressources pouvant aider à échapper à cette tragédie.

La tradition fournit les principes moraux et politiques d’une nation, à travers ses héros et son histoire qui expliquent aux personnes d’où ils viennent. Cela lie les peuples dans un but commun qui les élève et leur donne un but.

Lors des émeutes de Black Lives Matter et d’Antifa qui ont eu lieu cet été en Amérique, ces groupes radicaux ont directement visé la tradition américaine. Environ 188 statues ont été détruites en deux mois, dont celles composant le patrimoine culturel du pays. Des monuments tel que ceux de Jésus-Christ et de la Vierge Marie ont également été visés par ces groupes durant les révoltes.

Dans des efforts tels que le projet 1619 du New York Times, on voit une tentative de délégitimer la tradition, de refondre toute l’histoire de l’Occident comme étant celle du péché de l’esclavage. C’est une stratégie communiste typique. De telles actions bien planifiées et bien exécutées pour détruire la tradition d’un pays ont été répétées dans tous les régimes communistes auparavant.

L’effacement de la mémoire et de l’histoire d’un pays, la mise à sac de ses héros et des grands symboles font perdre le cap. Une nation perd son moteur, sa direction. C’est le début du déclin manifeste d’un pays.

Sur l’une des faces de la monnaie américaine est inscrit le slogan « En Dieu nous croyons » – sur l’autre, « E Pluribus Unum » qui signifie « L’union fait la force » en latin. Les deux sont liés.

L’exemple de l’Amérique montre la volonté d’un pays et de son peuple, à avoir le souhait profond de pouvoir croire en Dieu librement.

Nous reconnaissons que nos libertés et les limites de ces libertés, proviennent d’une source supérieure à nous. Cette source commune, ainsi que les droits et les devoirs qu’elle nous confère, donne une base pour une unité de principe à un peuple.

Notre tradition, qui consiste à chérir nos familles, à enseigner la moralité et à honorer le patriotisme, exprime encore mieux cette unité.

Sous l’assaut du communisme, notre nation ainsi que celle de tout l’Occident se trouve à la croisée des chemins. Chaque individu, de tous les horizons, y compris les membres du gouvernement, des Big Tech, des médias et des entreprises, doit faire le bon choix.

La solution à cette crise est claire : notre nation doit faire revivre la tradition vivante qui nous donne notre liberté et notre unité, et utiliser cette force renouvelée pour vaincre le communisme de manière décisive.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ