USA : deux Chinois inculpé pour trafic de fentanyl

17 octobre 2017
Mis à jour: 17 octobre 2017

« Pour la première fois nous avons inculpé des trafiquants majeurs chinois de fentanyl, qui ont utilisé internet pour vendre du fentanyl et des dérivés du fentanyl à des trafiquants de drogue et des consommateurs aux États-Unis », a déclaré Rod Rosenstein, numéro deux du ministère américain de la Justice.

« Le fentanyl et les substances similaires au fentanyl arrivent dans le pays de nombreuses façons parmi lesquelles l’envoi en provenance d’usines en Chine, directement à destination de clients aux États-Unis qui achètent sur internet », a-t-il ajouté.

M. Rosenstein n’a pas indiqué si les services sous son contrôle entendaient s’attaquer avec une même détermination au trafic généré par la production aux États-Unis de médicaments opiacés légaux, qui font également s’envoler les décès par surdoses.

Donald Trump a annoncé mardi le retrait du candidat qu’il avait lui-même sélectionné pour diriger la puissante agence antidrogue américaine (DEA).

Tom Marino, un parlementaire républicain, a dû faire machine arrière après que des articles de presse ont montré son implication dans l’adoption d’une loi controversée protégeant les sociétés pharmaceutiques qui ont participé à la dissémination aux États-Unis de ces centaines de millions de cachets de médicaments opiacés.

Les deux Chinois vivant en Chine ont été identifiés sous les noms de Xiaobing Yan et Jian Zhang.

Xiaobing Yan est suspecté d’avoir opéré au moins deux laboratoires en Chine capables de produire en grandes quantités du fentanyl et des dérivés.

Il aurait suivi de près l’évolution des lois de lutte contre les stupéfiants aux États-Unis, changeant en conséquence la composition chimique des substances qu’il vendait afin d’échapper à d’éventuelles poursuites.

Durant au moins six ans, il est soupçonné d’avoir géré des sites internet vendant du fentanyl aux États-Unis, sous différentes identités et plusieurs noms de sociétés.

Jian Zhang est lui accusé d’avoir été à la tête d’une organisation fabriquant du fentanyl dans quatre sites distincts en Chine. Il aurait envoyé des milliers de colis depuis janvier 2013 à destination des États-Unis ou en passant par le Canada.

Il a été inculpé en même temps que cinq Canadiens, deux habitants de Floride et un habitant du New Jersey.

On estime qu’environ deux millions d’Américains sont désormais dépendants aux opiacés, une catégorie de stupéfiants englobant des médicaments analgésiques délivrés sur ordonnance et de l’héroïne, souvent mélangée avec des substances de synthèse.

Ce fléau, qui fait s’envoler les décès par surdoses, touche villes et campagnes aux États-Unis, mais frappe avec une violence particulière les anciens bassins industriels ravagés par la crise économique.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ