Vacances des ministres : qui part où et combien de temps ?

24 juillet 2015
Mis à jour: 2 août 2015

 

Peut-on parler de vacances quand on est à la tête de l’État ? Nous serions tenté de dire oui et non. Oui car aussi élevée que soit la fonction d’État il y a toujours besoin de moments de repos. Oui, aussi car les institutions peuvent tourner pendant quelques semaines par elles-mêmes. Mais en même temps: non, car des dossiers de politique intérieure ne peuvent pas attendre; non, pour éviter la mauvaise publicité de 2012 quand François Hollande, en président normal prenait des vacances en tee-shirt sur la plage de Brégançon. Le dernier conseil des ministres qui aura lieu le 31 juillet laissera presque 3 semaines d’une relative relâche jusqu’au prochain conseil qui se tiendra le 19 août. La consigne donnée par le chef du gouvernement sera sûrement la suivante : «du repos mais toujours près des dossiers et de l’actualité».

Du repos en région parisienne
Parmi les permanenciers de Paris, on retrouve la ministre de la Santé Marisol Touraine, qui devra rester sur la capitale pour piloter les efforts sanitaires contre la canicule, encore attendue en août. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve montrera aussi l’exemple en continuant son maintien de la sécurité du territoire – les terroristes ne prenant pas de vacances – en s’autorisant quelques jours de weekend dans sa maison familiale à Lamorlaye, à une heure de Paris.

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius n’a pour lui « pas de vacances prévues et prendra une semaine en août, tout au plus, en France » peut-on entendre dans sa garde rapprochée au cabinet. Deux dossiers estivaux sur son bureau, l’accord pour le nucléaire iranien (il part en Iran la semaine prochaine) et la préparation de la COP21 à Paris en fin d’année.

Des vacances au nord et à l’ouest
Le ministre de l’Économie Emmanuel Macron passera quant à lui quelques jours dans la maison de famille au Touquet dans le Nord, en attendant la décision du Conseil constitutionnel sur la loi portant son nom, prévue pour la première quinzaine du mois d’août.

Après une tournée « studieuse » en Afrique, le ministre de la Défense Jean Yves le Drian  se retrouvera, à son habitude, quelques jours à Guidel dans le Morbihan. Michel Sapin, ministre des Finances ne sera pas très loin à l’Ile d’Yeu en Vendée, où dit-on il pourra s’adonner à la pêche si son bras récemment cassé le lui autorise. Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation pourra de son côté profiter de ses vacances en famille dans les Landes, les dossiers en cours ne reprenant qu’à la rentrée.

Le sud, lieu de vacances de prédilection
Le ministre de l’Agriculture et porte parole du gouvernement Stéphane Le Foll, espère lui pouvoir passer une semaine dans les gorges du Tarn en famille.

« Au menu : vélo, course à pied, soleil. Je dors, en espérant que je n’aurai pas une petite crise. Sécheresse, grêle, pluie, inondations : tout peut me tomber sur la figure! » disait-il au micro d’Europe 1.

Après l’adoption le 24 juillet à l’Assemblée de sa loi sur le dialogue social, François Rebsamen pourra aller se détendre en famille en Corse, à L’Île Rousse. La ministre de la Culture et de la Communication Fleur Pellerin annonce quant à elle ne pas prévoir de vacance – bien qu’elle assistera aux différents festivals durant l’été et prévoit tout de même une pause début août dans le Sud.

Le chef du gouvernement Manuel Valls ira quant à lui se ressourcer quelques jours en Provence, mais sera de ceux qui devront toujours rester visibles dans les médias – pas plus de 3 jours sans faire parler du gouvernement,  afin de montrer une présence active auprès des Français, même pendant les vacances.

Les ministres pouvant quitter l’hexagone
Parmi ceux qui iront le plus loin, on retrouve la ministre de la Justice Christiane Taubira qui ira du 1er au 17 août en Guyane dont elle est originaire. Elle consacrera « la plupart de son temps à des activités de marche, de lecture et de travail malgré tout ». La ministre de l’Écologie Ségolène Royal dit qu’elle décidera « à la dernière minute, dans le respect des règles transmises au gouvernement », sachant que la  Toscane est une destination courante pendant l’été avec ses enfants.

Le Président François Hollande devrait aussi prendre quelques jours à l’abri des regards, mais le nez toujours dans ses dossiers. Deux destinations possibles : le fort de Brégançon ou la Lanterne près de Versailles. Les médias s’attendront certainement à y voir sa nouvelle – mais non moins discrète, compagne : Julie Gayet.

Signe des temps, les vacances, si elles ne sont pas taboues pour les Français, sont un exercice de style pour les ministres et le gouvernement  : décontractés mais pas trop, et toujours sur le qui-vive.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ