Le vaccin expérimental d’Oxford semble prometteur, les personnes âgées présentent une forte réponse immunitaire

Par Mary Clark
28 octobre 2020
Mis à jour: 30 octobre 2020

Un vaccin en cours de développement s’est révélé prometteur, car il produit une bonne réponse immunitaire et de faibles effets secondaires chez les personnes âgées qui sont parmi les plus vulnérables au virus du PCC.

Le vaccin expérimental AZD1222 est développé par l’université d’Oxford en partenariat avec le géant pharmaceutique AstraZeneca, basé à Cambridge, Royaume-Uni.

Il a donné des résultats prometteurs lors d’essais impliquant à la fois des jeunes et des personnes âgées de plus de 56 ans, y compris des adultes de plus de 70 ans.

Chez les personnes âgées, les essais de phase II du vaccin ont montré que la réponse immunitaire était équivalente à celle des adultes plus jeunes, mais que le niveau des effets secondaires était encore plus faible.

« Il est encourageant de voir que les réponses immunitaires étaient similaires entre les adultes plus âgés et les jeunes adultes et que la réactogénicité était plus faible chez les adultes plus âgés, où la gravité de la maladie du Covid-19 est plus élevée », a déclaré AstraZeneca dans un communiqué envoyé par e-mail.

« Les résultats renforcent l’ensemble des preuves de la sécurité et de l’immunogénicité de l’AZD1222 », a-t-il ajouté.

Le Dr Andrew Pollard de l’Université d’Oxford a discuté des premiers résultats non encore publiés lors d’une conférence de recherche, a déclaré le Centre de vaccination d’Oxford (OVC) dans un communiqué envoyé par e-mail.

« Ces premiers résultats, qui concernent des volontaires britanniques âgés de 56 à 69 ans et de plus de 70 ans, ont été soumis à une revue à comité de lecture, et nous espérons les voir publiés dans les semaines à venir », a-t-il déclaré.

Une étape clé

Bien que les essais en cours fourniront d’autres données, les résultats ont constitué « une étape clé » et ont rassuré quant à la sécurité d’utilisation du vaccin, qui produit de bonnes réponses immunitaires dans « tous les groupes d’adultes », a-t-il ajouté.

D’autres scientifiques ont réagi aux premiers résultats des essais du vaccin AstraZeneca/Oxford.

Le Dr Stephen Evans, professeur de pharmacoépidémiologie à la London School of Hygiene & Tropical Medicine, a déclaré dans une déclaration que les résultats étaient « encourageants ».

Il a cependant déclaré qu’il n’était pas possible de faire des commentaires corrects avant d’avoir vu les données et que des « essais de phases ultérieures » étaient nécessaires pour voir si « les réponses immunitaires se traduisent par une efficacité clinique ».

Le Dr Robert Read, responsable des sciences cliniques et expérimentales en médecine à l’université de Southampton, a déclaré dans un communiqué que l’équipe « [doit] encore attendre un peu plus longtemps pour obtenir des informations sur la protection contre les maladies naturelles et la sécurité générale des essais sur le terrain ».

« Le fait que la réactogénicité – les manifestations indésirables après la vaccination, tels que la douleur au bras, la fièvre, etc. – soit relativement faible chez les personnes âgées est également très rassurant », a-t-il ajouté.

Les essais se déroulent au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Inde, en Afrique du Sud, au Japon et au Brésil.

Résultats de la phase III

Certains sont plus avancés que d’autres, a déclaré un porte-parole d’AstraZeneca à Epoch Times, mais on espère que les résultats de la phase III seront disponibles d’ici la fin de l’année.

« Et après cela, nous enverrons les résultats aux régulateurs, qui les examineront, et s’ils estiment qu’il est bon d’aller de l’avant, alors nous aurons le feu vert, puis nous commencerons à les envoyer », a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu’il existe des accords d’approvisionnement pour le vaccin avec « toute une série de pays » et que la société « aspire à fournir 3 milliards de doses au monde ».

Il a également déclaré que les doses n’iraient pas « seulement aux pays riches, mais aussi aux pays à faible et moyen revenus ».

« Et cela fait partie de notre engagement », a-t-il ajouté.

D’autres entreprises, dont Pfizer et Moderna, ont également des vaccins prometteurs à des stades de développement comparables.

FOCUS SUR LA CHINE – Le président Xi lance une nouvelle menace contre les États-Unis

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ