Vaccination obligatoire : en manque de soignants, l’hôpital de Mulhouse déclenche le Plan blanc

Par Epoch Times avec AFP
22 septembre 2021
Mis à jour: 22 septembre 2021

Le groupe hospitalier de la région de Mulhouse et Sud-Alsace (GHRMSA), qui comprend dix établissements dans le Haut-Rhin, a annoncé le 21 septembre avoir déclenché le Plan blanc en raison notamment du manque de soignants, dans cet établissement ou près de 170 salariés non vaccinés ont été suspendus.

Le groupe hospitalier a expliqué dans un communiqué être confronté à « une situation critique marquée par la poursuite de la gestion de la crise sanitaire, le besoin en renforts de ressources humaines, la réduction du nombre de lits liée à un absentéisme conséquent ».

Déjà touché par un manque « récurrent » d’effectifs, le groupe a précisé avoir suspendu 169 personnels qui ne sont pas vaccinés, dont de nombreux soignants, sur près de 6000 salariés. Au total 41 patients malades du Covid-19, maladie causée par le virus du PCC, restent hospitalisés dans les établissements du GHRMSA, dont 15 en réanimation.

Déprogrammation d’opérations

Le Plan blanc permet la déprogrammation d’opérations non urgentes et de solliciter des renforts de personnels. « Le déclenchement de ce dispositif exceptionnel a pour objectif d’assurer au mieux la continuité des soins », a souligné l’hôpital.

Le Haut-Rhin est le seul département du Grand Est où le taux d’incidence atteint les 100 cas pour 100.000 habitants, selon les données de l’Agence régionale de santé. Ce taux monte même à 143,1 pour la communauté d’agglomération de Mulhouse.

En outre, dans ce département pourtant durement touché par la première vague de Covid-19 en mars 2020, 66% de la population seulement est totalement vaccinée, des chiffres bien moindres que dans les départements voisins.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ