Val-de-Marne : ils refusent de quitter leur chambre d’hôtel, injurient les policiers et les agressent

Par Séraphin Parmentier
3 juin 2020
Mis à jour: 3 juin 2020

Appelés par une employée d’un hôtel qui ne parvenait pas à faire entendre raison à deux clients refusant de quitter leur chambre malgré la fin de sa réservation, plusieurs policiers ont été pris à partie et injuriés par les intéressés.

Les faits ont eu lieu le mardi 2 juin à Villeneuve-Saint-Georges, une commune de plus de 30 000 habitants située à un peu plus de 15 kilomètres au sud de Paris.

Vers 12 h 40, une employée de l’hôtel de la Gare, situé place Pierre Semard, appelle la police pour signaler que deux clients d’une trentaine d’années refusent de quitter leur chambre au terme de leur réservation.

Une fois sur place, les policiers demandent au duo, un frère et sa sœur d’après Le Parisien, incriminé de sortir de la chambre. Ils auraient alors refusé d’obtempérer avant d’injurier les agents.

« Mangez vos morts ! Baisez vos morts ! Espèce de sales Blancs ! » auraient notamment déclaré les deux intéressés, selon le média en ligne actu17.

Le gérant de l’hôtel a ensuite déverrouillé la porte de la chambre, tandis que le duo tentait d’empêcher les policiers d’entrer.

L’homme qui résistait aux policiers aurait alors asséné plusieurs coups à un agent, pendant que sa sœur injuriait copieusement les membres des forces de l’ordre.

Si les deux individus ont finalement pu être appréhendés, le trajet vers le commissariat semble avoir été mouvementé. L’homme qui s’en était déjà pris aux policiers aurait en effet récidivé en mordant un agent à la cuisse, alors qu’il était assis dans la voiture de police rapportent les journalistes du Parisien.

« Comme celui qui l’a mordu refuse également de se soumettre à des examens, il va devoir vivre un an sans savoir s’il a attrapé une maladie », confie un collègue de la victime.

Pendant la fouille précédant son placement en cellule dans le cadre de sa garde à vue, le mis en cause aurait également asséné un coup de coude à la bouche d’un autre fonctionnaire de police.

Ce mercredi, le principal suspect refusait toujours de s’expliquer sur les faits qui lui sont reprochés.

 

Le saviez-vous  ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons pas d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant les principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ