Val-de-Marne – En pleine grève, une femme accouche dans le RER D : « C’est plus qu’un rayon de soleil »

Par Séraphin Parmentier
12 décembre 2019 Mis à jour: 12 décembre 2019

La jeune femme « avait déjà du mal à marcher » lorsqu’elle est montée dans le train à l’arrêt gare de Lyon.

Alors que la grève contre la réforme des retraites est particulièrement suivie au sein de la RATP et de la SNCF, une jeune femme a accouché dans la gare RER de Villeneuve-Saint-Georges le 11 décembre.

« La personne est montée en gare de Lyon. Elle avait déjà du mal à marcher et un agent dans la gare lui a recommandé de ne pas monter dans le train », a expliqué un représentant de la SNCF aux journalistes de l’AFP.

« Ce ne sont pas les conditions de transport qui ont provoqué l’accouchement, car cela s’est déroulé en dehors des heures de pointe et le train n’était pas bondé », a-t-il ajouté.

La jeune femme a perdu les eaux dans le RER D et le train s’est alors arrêté en gare de Villeneuve-Saint-Georges où tous les passagers ont été invités à descendre.

« On nous annonce que le train va stationner pour un temps indéfini. Du coup, tout le monde râle, personne ne savait ce qu’il se passait. Des gens un peu plus en avant dans le train disent alors qu’il y a une femme qui est en train d’accoucher », a confié Andy – un des passagers présents dans le RER D – aux journalistes de BFMTV.

« C’est plus qu’un rayon de soleil »

« Cinq minutes après, on entend des petits cris d’un bébé qui pleure. Tout à coup, tout le monde se met à applaudir… On a tous oublié l’aspect grève, énervement, la tension. J’étais super content, je souriais pour rien. C’est plus qu’un rayon de soleil, ça a refait ma journée », poursuit Andy.

La parturiente a finalement donné naissance à son enfant dans l’enceinte de la gare vers 17h15. Les pompiers les ont ensuite emmenés dans un hôpital des environs.

« La maman et l’enfant se portent bien », souligne le porte-parole de la SNCF avant d’indiquer que la société va « tenter des les retrouver ».

« On a un nouveau client, on va lui souhaiter la bienvenue » et faire un « geste », a-t-il ajouté sans plus de précisions.

RECOMMANDÉ