Val-de-Marne : quelques heures après son mariage, il tabasse sa femme et jette son fils de 6 ans du 5e étage

Par Séraphin Parmentier
12 septembre 2020
Mis à jour: 13 septembre 2020

À peine quelques heures après avoir dit oui à la mairie de Choisy-le-Roi, un commerçant de 37 ans originaire d’Algérie s’en est violemment pris à son épouse et à son fils dans un accès de rage et de violence inouïe.

Les faits ont eu lieu dans la nuit du vendredi 11 au samedi 12 septembre à Choisy-le-Roi, une ville de plus de 40 000 habitants établie à quelques kilomètres au sud de Paris.

Aux alentours de 2 h, une vive altercation a éclaté dans un appartement du 5e étage d’un immeuble situé entre le passage Dong Da et l’avenue Guynemer. Une violente dispute pendant laquelle le mari, un commerçant de 37 ans d’origine algérienne, a frappé la femme qu’il venait tout juste d’épouser à la mairie de Choisy.

« Il la tabassait. Il avait même son pied sur son cou, à un moment. Puis elle a réussi à s’échapper. ‘Aidez-moi !’ criait-elle en courant, à moitié déshabillée, totalement affolée », a raconté une habitante de l’immeuble aux journalistes du Parisien.

« Ce devait être le plus beau jour de leur vie : ils s’étaient mariés l’après-midi même », ajoute une voisine.

« Ce couple est arrivé ici il y a six mois environ, c’est la première fois que ça arrivait, tout est calme en général », renchérit une autre riveraine.

Ivre de rage, le trentenaire est ensuite aller réveiller son fils de 6 ans pour le frapper à son tour, avant de l’emmener sur le balcon de l’appartement et de commettre l’irréparable…

« On était au téléphone avec la police, on leur disait de venir nombreux. Quand, tout à coup, on a vu le monsieur sortir sur le balcon avec le petit. On tentait de le calmer, on lui disait : ‘Arrête, arrête !’ Et là, il a jeté son fils par la fenêtre, comme un sac-poubelle. Il avait même pris de l’élan pour bien le lancer. L’horreur », témoignent deux voisines.

Le petit garçon mis à l’abri par des voisins alors que son père continuait à s’acharner sur lui

Dans sa chute, l’enfant aurait heurté une rambarde qui encadre les terrasses situées au 1er étage de l’immeuble avant de s’écraser quelques mètres plus bas, rapporte le quotidien régional.

Son père aurait alors continué à s’acharner, jetant dans sa direction plusieurs objets massifs tels qu’un barbecue, une bonbonne de gaz et une chaise depuis le balcon du 5e étage.

Un couple de l’immeuble témoin de la sauvagerie du père de famille s’est alors précipité vers la petite victime afin de la soustraire à la violence de son géniteur.

« Il fallait absolument qu’on le mette à l’abri, il allait se faire tuer avec toutes les choses que son papa jetait sur lui ! Je me suis abritée sous une chaise pour l’atteindre ; mon mari a réussi à prendre le petit et l’a amené dans le hall de l’immeuble », explique celle qui est intervenue avec son époux.

Le garçonnet a ensuite été pris en charge par les pompiers et les médecins du Samu. Grièvement blessé, il a été transporté à l’hôpital Necker, à Paris.

« Il gémissait comme un chaton blessé, c’était horrible. J’entends encore ses cris dans ma tête », raconte une riveraine bouleversée.

Le père placé en hôpital psychiatrique

Si le suspect a bien essayé de quitter l’immeuble, il a été pris en chasse par des jeunes du quartier et a fini par être rattrapé avant d’être roué de coups.

« Pour une fois, nos jeunes ont été vraiment utiles. Et ils ont rendu justice », confie une habitante. L’arrivée des policiers mettra un terme au passage à tabac du père de famille.

Après son interpellation, le père a été placé en garde à vue. Celle-ci a toutefois été levée ce samedi en fin de journée et le mis en cause a été interné. Le parquet de Créteil a précisé que son état de santé mentale était« incompatible » avec un maintien en garde à vue. L’enquête a été confiée au service de police judiciaire du Val-de-Marne.

Blessée et extrêmement choquée, l’épouse du suspect aurait perdu connaissance à plusieurs reprises après l’accès de violence inouïe de son mari.

L’adjointe ayant marié le couple « stupéfaite »

Interrogée par les journalistes du Parisien, Sushma Ostermeyer, l’adjointe au maire de Choisy-le-Roi qui a marié le couple quelques heures avant le drame, a fait part de sa stupéfaction.

« Rien ne pouvait présager une telle histoire ! Lui, un commerçant de 37 ans originaire d’Algérie, divorcé, très costaud – une force de la nature, je pourrais même dire – était calme, souriant, très heureux. Il n’a pas hésité une seconde au moment de prononcer le fameux oui. Elle, une jeune femme sans profession, également originaire d’Algérie, était ravissante et avait l’air tellement joyeuse. Le mariage s’est déroulé en tout petit comité en raison de la Covid, mais tout le monde était extrêmement chaleureux […] », témoigne Mme Ostermeyer.

« Je suis stupéfaite et terriblement choquée d’apprendre ce qui s’est passé quelques heures plus tard. Rien, dans leur attitude, ne pouvait présager un tel drame. […] », conclut l’élue avec émotion.

FOCUS SUR LA CHINE – 3 typhons détruisent les cultures dans le Nord-Est, en 2 semaines

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ