Val-d’Oise : une femme avec son chien attaquée par deux pitbulls en liberté

Par Emmanuelle Bourdy
10 janvier 2021
Mis à jour: 10 janvier 2021

Une habitante de Deuil-la-Barre (Val-d’Oise) et son chien ont été violemment agressés par deux molosses échappés de leur propriété, ce lundi 4 janvier aux environs de 20 heures. Ce n’est pas la première fois que ces chiens s’en prennent aux animaux des résidents.

Alors qu’une habitante de Deuil-la-Barre se promenait avec Isis, son terrier du Tibet, rue de Fontaine-du-Gué, elle a été attaquée par deux chiens qui ne portaient pas de muselière, vraisemblablement un pitbull et un staff, rapporte Le Parisien.

Marine, la propriétaire d’Isis, âgée de 26 ans, explique : « Nous rentrions de promenade avec ma mère qui a aussi un chien, quand deux molosses en liberté nous sont tombés dessus. J’ai crié pour prévenir ma mère. Elle a pris son animal dans les bras. Mais de mon côté, je n’ai rien pu faire. Ils ont attaqué ma chienne. Ils l’ont traînée et m’ont traînée aussi. Cela a duré trois bonnes minutes. J’ai hurlé et des voisins sont sortis avec des balais pour faire lâcher les chiens et détourner leur attention. »

Sur ces entrefaites, la police, prévenue par un voisin, est intervenue. Le propriétaire des deux chiens, visiblement un dépanneur des environs, a été verbalisé. Marine, qui était chaudement habillée en raison des températures hivernales, n’a été blessée que superficiellement. Ses blessures et le traumatisme psychologique engendré lui ont valu une interruption totale de travail (ITT) de huit jours.

Elle a par ailleurs déposé plainte contre le propriétaire des deux molosses pour blessures involontaires. Cette plainte vient s’ajouter à celle qui avait été déposée en octobre dernier, ainsi qu’une autre plus ancienne, datant de septembre 2017.

Quant à Isis, elle a été prise en charge par la police. « Ils ont été incroyables. Ils l’ont tout de suite transportée à la clinique vétérinaire de L’Isle-Adam. Isis a eu le muscle de l’abdomen déchiré et a dû être opérée », précise Marine qui ajoute que sa chienne présentait également de nombreuses plaies au niveau de la tête.

Marine dévoile encore : « C’est compliqué. Je n’arrive pas à dormir et je n’ai pas très envie de sortir non plus. J’ai la crainte de revoir ces chiens dans notre quartier. Ici, il y a des enfants et des personnes âgées qui promènent aussi leurs chiens, s’ils s’attaquent à eux. Et par ailleurs, nous sommes à 200 mètres d’une école. » Le soir de l’agression, le propriétaire manifestait son incompréhension, expliquant que ses chiens étaient adorables, précise Le Parisien.

Cet événement a fait réagir le maire de la commune, qui a aussitôt adressé au propriétaire des deux chiens agressifs un arrêté de mise en demeure. Il lui demande que ses deux pitbulls soient maintenus à domicile et le somme d’effectuer une visite chez un vétérinaire comportementaliste, sans quoi, les chiens risquent soit la mise en fourrière, ou au pire l’euthanasie.

Pour l’heure, Marine « attend la décision de la préfecture, qui devrait intervenir dans deux ou trois semaines », une fois que l’examen des deux chiens aura été effectué par un vétérinaire. « Ils ont mordu plusieurs fois. Ils sont incontrôlables, dangereux et d’une telle violence que je ne vois pas comment ils pourraient être rééduqués », explique encore Marine, qui n’est cependant pas favorable à l’euthanasie, ainsi que le relève Le Parisien.

NOUVEL HORIZON – Accord UE-Chine : Pékin impose sa loi

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ