Vandalisme sur un monument aux morts dans les Hautes-Alpes

Par Emmanuelle Bourdy
9 juin 2019
Mis à jour: 12 juillet 2019

Le monument d’hommage au Bataillon Berthier et au Maquis du Rhône, situé dans le col de l’Échelle (Hautes-Alpes), à six kilomètres de la frontière italienne, a subi des actes de vandalisme ce 8 juin, ainsi que le relate Le Dauphiné Libéré.

La chapelle qui jouxtait ce monument a subi le même sort, des inscriptions anarchiques recouvrant ses murs. Les extrémistes anti-frontières, à l’origine de ces dégradations, revendiquent l’ouverture des frontières dans leurs tags.

Arnaud Murgia, conseiller départemental de Briançon (Hautes-Alpes) se dit choqué par cet acte au lendemain du 75e anniversaire du débarquement. Il s’exprime sur son mur Facebook. « Je ressens de la honte », dit-il.

Arnaud Murgia explique : « Ceux qui dégradent et insultent la France doivent savoir qu’un certain nombre d’entre nous se tiendront toujours en face d’eux. »

Des actes de vandalisme avaient déjà été constatés au lendemain de la cérémonie du 8 mai, au Monument aux morts de Foug (Meurthe-et-Moselle). En effet, les trois gerbes déposées lors de cette cérémonie avaient disparu et le parterre de fleurs au pied du monument avait été piétiné et saccagé.

Michel Martin, président des anciens combattants, s’était livré : « C’est lamentable de s’attaquer à un Monument aux morts, le monde des anciens combattants est outré de ce saccage », ainsi que l’avait relaté L’Est Républicain dans son article du 19 mai.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ