Var : le port du masque est désormais obligatoire dans la rue dès 6 ans à Arcs-sur-Argens

Par Emmanuelle Bourdy
14 novembre 2020
Mis à jour: 14 novembre 2020

C’est officiel, la maire a pris un arrêté municipal dans la commune des Arcs (Var), le port du masque est désormais rendu obligatoire dans plusieurs quartiers. Si certains Arcois accueillent favorablement cette nouvelle mesure, d’autres ont manifesté leur incompréhension.

« Il ne s’agit pas d’une mesure radicale »

Cette décision de rendre le port du masque obligatoire dans de nombreux quartiers des Arcs-sur-Argens, une commune du Var, est applicable dès 6 ans, rapporte Nice-Matin. Nathalie Gonzales, maire de cette bourgade qui compte un peu plus de 7 000 habitants, a pris un arrêté dans ce sens et a signifié : « Il ne s’agit pas d’une mesure radicale. »

Dans cette commune – où de nombreux promeneurs se laissent porter par les ruelles et les calades qui conduisent à la cité médiévale surplombant le centre-ville – le port du masque sera désormais de rigueur à plusieurs endroits. Ce sera le cas pour « la balade en Réal, la base de loisirs et l’ensemble des parcs, jardins et aires collectives de la commune », a décrété la maire. Elle a ajouté : « Le port du masque est également obligatoire dans un périmètre de 100 mètres autour de l’ensemble des établissements scolaires (écoles élémentaires, école maternelle, crèche, collège, lycée agricole et centre de formation d’apprentis), plus particulièrement aux horaires d’entrée et de sortie des élèves. »

Cette décision a été prise alors même que la Préfecture ne recommandait pas le port du masque dans l’espace public. De plus, dans les villes où cette mesure est adoptée, elle ne s’applique qu’à partir de 11 ans seulement. Une mesure qui vient donc s’ajouter à celles déjà existantes, notamment sur le port du masque dès 6 ans à l’école, que certains parents dénoncent comme de « de la maltraitance ». Pour autant, l’école refuse les enfants qui ne portent pas le masque, comme cela a été le cas pour cet enfant de 6 ans, asthmatique.

Certains sont mécontents, d’autres coopèrent…

Sur Facebook, des habitants mécontents se sont fait entendre. Une internaute a déclaré : « On marche sur la tête », un autre a dit : « Déjà que le masque est obligatoire à l’école, où peuvent respirer nos enfants ? » un autre encore s’est indigné : « Les parcs et lieux publics vont être désertés et vous aurez gagné. »

Certains étaient mitigés par cette annonce. Marion a expliqué : « Je ne suis pas forcément d’accord avec cette décision. C’est déjà difficile pour les adultes de le garder, alors pour les enfants, c’est pire. » Sandra, espérant « qu’on en termine avec tout ça », a déclaré : « Si ça doit passer par ce type d’obligation, tant pis. »

Tandis que d’autres ont accueilli de manière plutôt favorable cette mesure, relate encore Nice-Matin. Un couple a souligné : « C’est déjà une mesure prise dans les villes tout autour des Arcs, ça ne me pose pas de problème. » Il a cependant reconnu : « C’est sûr que pour les enfants, c’est compliqué, mais si on peut voir le bout de l’épidémie… » La petite Lola coopère, mais regrette qu’« on ne voi[e] plus les sourires ! »

Bien évidemment, pour que ces mesures soient respectées, la police municipale y veillera, « des patrouilles [seront] régulièrement effectuées dans les secteurs concernés », a énoncé la maire. Et dans le cas de « refus manifeste du port du masque, malgré les recommandations des agents », les sanctions tomberont. Des « tolérances » seront néanmoins accordées aux sportifs, « sous réserve du respect des consignes gouvernementales (attestation et conditions de sortie) », a bien précisé Nathalie Gonzales.

FOCUS SUR LA CHINE – Près de 600 grandes entreprises chinoises en crise

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ