Var : un petit garçon de neuf ans se laisse pousser les cheveux pour aider un enfant malade du cancer

Par Séraphin Parmentier
24 février 2020
Mis à jour: 24 février 2020

Après avoir laissé pousser ses cheveux pendant trois ans, Evann les a coupés afin d’en faire don à un établissement chargé de confectionner des perruques destinées aux malades du cancer.

Il y a trois ans, Evann, un jeune Varois aujourd’hui âgé de neuf ans qui réside à Sanary-sur-Mer, s’est laissé pousser les cheveux pour aider un enfant atteint d’un cancer. C’est en croisant régulièrement un camarade de classe malade qu’Evann a pris cette décision.

« Il perdait ses cheveux. Il était en fauteuil roulant, mais normalement, les enfants ne doivent pas être malades. Ils commencent à peine leur vie », expliquait le petit garçon aux journalistes de France Bleu il y a une quinzaine de jours.

« Quand on me brosse les cheveux, j’ai mal. Mais je sais que c’est pour un enfant malade. Je pense à lui et je n’ai plus mal. J’insiste pour que les autres fassent la même chose que moi », ajoutait-il.

« On l’appelle mademoiselle 9 fois sur 10, mais ça me fait rire maintenant. On va faire des petites couettes avec ses cheveux et on va les couper. Il faut au minimum 25 centimètres », poursuivait la mère d’Evann.

43 centimètres de cheveux offerts au lycée des arts de la coiffure de Lyon

Il y a quelques jours, ce sont finalement 43 centimètres de cheveux que le garçonnet a offert au lycée des métiers des arts de la coiffure de Lyon après être allé chez le coiffeur.

La mère du petit garçon les a envoyés à l’établissement par lettre recommandée afin qu’ils puissent être utilisés pour confectionner une perruque destinée à un enfant malade du cancer.

« Ce sont des personnes qui sont en formation qui créent les perruques et qui vont à la rencontre d’enfants malades dans les hôpitaux », souligne la mère d’Evann.

D’ici quelques semaines, un enfant pourra recevoir gratuitement une perruque en partie confectionnée avec les cheveux d’Evann.

Le jeune Varois a d’ores et déjà prévu de se rendre dans le lycée des métiers des arts de la coiffure de Lyon pour échanger avec les personnes qui auront fabriqué la perruque.

RECOMMANDÉ