Vaucluse : l’homme qui a décapité son grand-père interpellé

Par Epoch Times avec AFP
21 octobre 2021
Mis à jour: 21 octobre 2021

L’homme suspecté d’avoir décapité son grand-père a été arrêté mercredi peu avant minuit à Saint-Paul-Trois-Châteaux, commune limitrophe de Bollène dans le Vaucluse, où s’était produit l’homicide.

Il a été interpellé vers 23h30 : « Il a frappé avec insistance à la porte d’un habitant. Trouvant son comportement étrange, ce dernier a contacté la gendarmerie qui est venue l’interpeller », écrit ce jeudi 21 octobre la gendarmerie dans un message à la presse.

Une centaine de gendarmes étaient mobilisés depuis mercredi après-midi pour le retrouver après un homicide d’une « violence inouïe », avait expliqué mercredi soir le procureur de la République de Carpentras, Pierre Gagnoud. « La piste terroriste est totalement exclue, les enquêteurs privilégiant le cercle familial sur fond de troubles de nature psychiatrique chez l’auteur présumé des faits », avait ajouté le procureur, indiquant que le suspect recherché était le petit-fils de la victime, un homme de 37 ans.

L’enquête pour « homicide volontaire » a été confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie d’Orange, aidée de techniciens en investigations criminelles d’Avignon et de la section de recherches de Marseille.

Il y a une semaine, le 13 octobre, une septuagénaire avait été retrouvée décapitée dans sa maison de la station balnéaire d’Agde, dans l’Hérault. Un suspect a été mis en examen pour assassinat quelques jours plus tard : l’homme de 51 ans était l’ancien mari de la femme de ménage de la victime.

 


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ