Vendanges, fruits et légumes : 34.000 postes à pourvoir dont 3.000 CDI dans le Grand Est

Par Léonard Plantain
7 septembre 2021
Mis à jour: 7 septembre 2021

Environ 34 000 postes pour des vendanges, fruits, légumes sont actuellement à pourvoir dans le Grand Est.

Une fois de plus, le nombre de postes est énorme : pour cette rentrée, environ 34 000 postes dont 3 000 CDI sont à pourvoir dans la région Grand Est en cette rentrée. En effet, aux quatre coins de la région, les exploitants de champagne, les viticulteurs ou les maraîchers recherchent des bras pour les vendanges et les cueillettes, a rapporté Lorraine actu.

D’après RMC, ces milliers de postes sont à pourvoir dès maintenant. De plus, la plateforme Alsace vendanges, créée par l’Association des viticulteurs d’Alsace, la Mutualité sociale agricole et Pôle emploi, va proposer quelque 1 800 postes de coupeurs, tractoristes, porteurs chauffeurs de poids lourds, ou aide-cavistes pour les vendanges en Alsace.

À noter que c’est 200 postes de plus par rapport à l’année dernière, alors que la saison était pourtant marquée par la pandémie de Covid-19. Par ailleurs, en Lorraine, ce sont les coopératives de mirabelles qui ont eu du mal à trouver des candidats cet été.

Comment expliquer cela ? Mis à par le Covid-19 et ses difficultés, il semble que le travail des vendanges séduit de moins en moins. Sans doute car il faut être flexible, accepter que les dates de travail soient fixées quelques jours avant et accepter de travailler le week-end, le tout payé au Smic. Aussi, les employeurs demandent d’avoir une bonne condition physique.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ