Vendée Globe: Bestaven, leader englué dans une zone de vents faibles

Par Epoch Times avec AFP
9 janvier 2021
Mis à jour: 9 janvier 2021

Yannick Bestaven, englué dans une zone de vents faibles au large du Brésil, possède néanmoins encore une bonne marge d’avance en tête du Vendée Globe samedi à la mi-journée, mais le duo de chasseurs Charlie Dalin (Apivia) et Thomas Ruyant (LinkedOut), voguant beaucoup plus vite derrière, fond sur le leader.

Bestaven, de retour sous des latitudes tempérées, navigue en bordure d’un anticyclone au large du Brésil. Et le vent qui le porte est très faible.

15 nœuds avec un vent de sud-ouest bien établi

Derrière, Dalin, Ruyant, Damien Seguin (Groupe Apicil) et Louis Burton (Bureau Vallée 2) sont dans un beau couloir de vent entre la dépression et l’anticyclone. Ils progressent à plus de 15 nœuds avec un vent de sud-ouest bien établi.

Ces conditions plus favorables que celles de Bestaven leur permettent de combler rapidement une partie de leur écart sur le premier.

Le skipper français -Yannick Bestaven sur son monocoque de catégorie Imoca « Maitre Coq ». Photo de Damien Meyer / AFP via Getty Images.

Samedi à la mi-journée, Dalin et Ruyant avaient ainsi repris près de 100 milles (185 km) à Bestaven en 24h00. Celui qui n’a quasiment jamais abandonné la tête de la course depuis le 16 décembre -à l’exception du jour de Noël-, ne comptait plus respectivement que 300 milles et moins de 330 milles d’avance sur ses deux poursuivants.

Tenter d’attraper des vents plus importants

Le Rochelais va désormais tenter d’attraper des vents plus importants près des côtes brésiliennes.

Derrière le tandem Dalin-Ruyant, Damien Seguin (Groupe Apicil), toujours 4e, pointe à 400 milles du premier et maintient son avance d’une centaine de milles sur Louis Burton (Bureau Vallée 2).

-Le skipper français Charlie Dalin à bord de son monocoque Class Imoca « Apivia ». Photo Jean-François Monier /AFP via Getty Images.

Un peu plus loin, le chassé-croisé continue entre Benjamin Dutreux (OMIA-Water Family) et Jean Le Cam (Yes We Cam!): Dutreux est repassé samedi matin devant le doyen de la course. Dans l’immensité de l’Atlantique, une vingtaine de kilomètres seulement séparaient samedi midi les deux skippers, 6e et 7e!

Buter sur la dorsale de l’anticyclone de Sainte-Hélène

Au final, tous vont buter sur la dorsale de l’anticyclone de Sainte-Hélène en début de semaine prochaine.

-Le skipper français Thomas Ruyant navigue sur son monocoque Imoca 60. Photo Jean-François Monier /AFP via Getty Images.

Le premier, qui touchera ensuite un début d’alizés, en milieu de semaine, devrait creuser à nouveau l’écart avec ses poursuivants et revenir rapidement dans l’hémisphère Nord.

A l’arrière de la course, le Groupe composé d’Alan Roura (La Fabrique), Arnaud Boissières (La Mie Câline – Artisans Artipôle), Pip Hare (Medallia) et Jérémie Beyou (Charal) devrait passer le cap Horn dans la journée de lundi avec 20-25 nœuds de vents de sud-ouest tournant ouest, des conditions plus clémentes que pour le groupe de tête.

Focus sur la Chine – Arrestations en masse à Hong Kong

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ