Vendée : victimes d’une tentative d’arnaque à la location sur Leboncoin, ils prennent l’escroc à son propre piège

29 octobre 2020
Mis à jour: 29 octobre 2020

Contactés par un individu qui se prétendait de nationalité suédoise et voulait louer le studio qu’ils proposaient sur Leboncoin, deux Sablais ont rapidement éventé la supercherie et ont décidé de donner une bonne leçon à l’aigrefin.

Fin septembre, David et Aline, un couple propriétaire d’un studio situé aux Sables-d’Olonnes (Vendée), décide de proposer son bien à la location saisonnière. Pour ce faire, ils publient une offre sur le célèbre site de petites annonces Leboncoin, rapportent l’hebdomadaire Les Sables – Vendée Journal.

Quelque temps plus tard, le couple reçoit une première proposition d’un internaute intéressée par la location du studio.

« Une personne qui se prétendait de nationalité suédoise m’a contactée en transmettant une adresse en Suède (qui existe) et une copie de sa pièce d’identité. Tout pour donner confiance ! Elle m’a ensuite demandé un RIB afin de le transmettre à sa banque pour effectuer le virement, la Suède n’étant pas en zone Euro », a expliqué Aline à nos confrères.

Au bout de quelques jours, le couple reçoit un nouveau message du locataire potentiel. Celui-ci les informe que sa banque a commis une erreur en virant sur leur compte « la somme pour ses billets d’avion à son agence et le montant de la location », soit un total de 10 400 euros.

Il demande à Fabrice et Aline de lui virer « la différence, soit 8750 euros ». Le couple réalise alors qu’il a probablement affaire à un escroc.

Une intuition confirmée par le banquier du couple qui s’étonne de voir passer une somme aussi importante sur leur compte.

« Il m’a confirmé que ce chèque, selon lui, avait tout l’air d’un faux. De plus, le chèque, provenait finalement des Hauts-de-Seine », indique Aline.

Le couple prend l’escroc à son propre jeu

Prudent, le couple refuse d’encaisser le chèque de 10 400 euros et décide de prendre l’aigrefin à son propre jeu en le faisant mariner. Ne voyant toujours rien venir, celui-ci se fait de plus en plus insistant et envoie « des dizaines de messages électroniques ou téléphoniques » à Fabrice et Aline.

Les propriétaires du studio sablais finissent par adresser ensuite un courriel à l’escroc pour lui signifier qu’ils ne sont pas dupes et qu’ils ont annulé sa demande de réservation depuis plusieurs jours déjà.

« J’ai fait l’idiote en prétextant notamment que je ne pouvais pas me rendre dans mon agence bancaire. Jusqu’au moment où j’ai adressé un mail avec toutes les preuves de leurs tromperies », précise Aline dans les colonnes des Sables – Vendée Journal.

Échaudé, l’aigrefin n’a alors plus donné signe de vie à Fabrice et Aline. Soucieuse d’éviter que d’autres propriétaires puissent tomber dans le piège tendu par des individus peu scrupuleux, Aline a décidé d’avertir « les propriétaires sablais et de France face à ces dangers, de plus en plus fréquents sur les sites tels que Leboncoin ».

Elle a notamment alerté l’association Secours de France qui aurait fait l’objet d’une escroquerie similaire de la part d’un individu ayant probablement usurpé l’identité d’un ressortissant suédois.

« J’ai immédiatement prévenu cette association en leur fournissant les preuves nécessaires pour déposer plainte », conclut la Sablaise.

FOCUS SUR LA CHINE – 7 tremblements de terre en 5 jours

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ