Venezuela: l’UE appelle à la libération immédiate du bras de droit de Guaido

9 mai 2019 Mis à jour: 9 mai 2019

L’UE a appelé jeudi à la « libération immédiate » du bras droit de l’opposant vénézuélien Juan Guaido, Edgar Zambrano, arrêté par les services de renseignements du président socialiste Nicolas Maduro.

« La détention du Vice-Président de l’Assemblée nationale, Edgar Zambrano, par la police secrète vénézuélienne, constitue une autre violation flagrante de la Constitution du pays », a dénoncé la porte-parole pour les affaires étrangères de l’UE, Maja Kocijancic, dans un communiqué.

« Il s’agit d’une action à motivation politique visant à réduire au silence l’Assemblée nationale », a-t-elle ajouté. L’UE a exhorté au « respect » des droits civils, de la sécurité et de l’immunité parlementaire de tous les membres de l’Assemblée nationale, y compris de son président, Juan Guaidó.

Et elle a mis en garde le président vénézuélien Nicolas Maduro: « L’UE continuera à réagir, par le biais de ses différents instruments politiques, à la poursuite de l’érosion des institutions démocratiques, de l’État de droit et des droits de l’homme ». Les Etats-Unis ont déjà condamné cette « arrestation arbitraire », et mis en garde contre des « conséquences » s’il n’était pas libéré immédiatement.

D.C avec AFP

RECOMMANDÉ