« Vente de livres et de disque interdite » l’image folle du début du 2e confinement

Par Laurent Gey - Epoch Times
31 octobre 2020
Mis à jour: 31 octobre 2020

Le gouvernement a annoncé vendredi que les rayons livres et culture des grandes surfaces alimentaires et spécialisées seraient « momentanément fermés dès ce soir », par « souci d’équité entre grandes surfaces et les librairies indépendantes ».

Cette annonce conjointe entre le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire et la ministre de la Culture Roselyne Bachelot intervient alors que de nombreux acteurs culturels et politiques regrettaient que les librairies doivent rester fermées. Le groupe Fnac-Darty avait annoncé un peu plus tôt qu’il fermerait ses rayons culture pour les 15 prochains jours.

Dans ce contexte, une photo a été prise d’un rayon livre fermé dans un grand magasin. On peut y lire: « Vente de livres et de disque interdite », conformément aux mesures gouvernementales en vigueur.

Le Syndicat de la librairie française (SLF) a également déclaré dans un communiqué, que cette décision permet de « rétablir une situation de concurrence plus équitable entre les librairies et les enseignes ». Cependant, le syndicat des librairies indépendantes précise que « la fermeture des rayons livre de l’ensemble des magasins physiques, si elle rétablit partiellement la concurrence, offre un boulevard à Amazon au détriment du commerce physique et ne résout donc qu’une partie du problème et que le rétablissement d’une concurrence véritablement équitable ne peut passer que par la réouverture des librairies ».

Une situation ubuesque dénoncée sur les réseaux sociaux:

Le journaliste et présentateur de l’émission littéraire de France 5 « La grande librairie » François Busnel s’est fait vendredi le porte-voix du monde culturel en lançant une pétition en ligne pour réclamer la réouverture des librairies. Avec leur fermeture, la France se prive de son « meilleur bataillon pour nous permettre d’affronter l’obscurantisme ».

« Il y a des millions de personnes dans ce pays, et on l’a vu juste après le premier confinement, qui ont envie de lire, qui ont besoin de lire. Fermer les librairies, c’est condamner tout un pan de l’économie culturelle, sans doute à vaciller, pour certains à disparaître », a déclaré  François Busnel sur franceinfo.

Voir cette publication sur Instagram

Monsieur le Président, Je vous fais une lettre, avec tous les libraires de France, tous les éditeurs de France, tous les écrivains de France et, surtout, tous les lecteurs de France, une lettre que vous lirez peut-être… Ce matin sur la radio France Info, à 7h20, j’ai plaidé pour l’ouverture des librairies. Ouvrir les librairies, ce n’est pas faire une exception, c’est la norme : le combat contre l’obscurantisme qui nous menace passe par la lecture. Je pourrais développer plus encore : tout est dans cette lettre qui est devenue une « pétition », initiée par le Syndicat des Libraires (SLF), le Syndicat des Editeurs (SNE) et tous les non syndiqués qui défendent la lecture dans ce pays (les millions de lecteurs qui fréquentent les librairies…) : s’il vous plaît, laissez les libraires ouvrir, ils rivalisent d’inventivité et se battent comme des fous pour que nous puissions lire. Aujourd’hui, ils savent servir les livres en respectant toutes les mesures sanitaires. L’enjeu est immense. Cette pétition sera en ligne dans quelques heures sur les reseaux Sociaux de La Grande Librairie et je demande à tous ceux qui le souhaitent de la signer. Et nous viendrons vous la remettre, masqués et en respectant les gestes barrières, dès que vous nous y inviterez. Merci ! ➡️POUR SIGNER LA PETITION : 🔼 allez sur le site change.org ➡️ http://chng.it/5pwh7W9kns @lagrandelibrairie #slf #sne #cpe #jesoutiensmalibrairie Affiche créée par @mathieupersan

Une publication partagée par François Busnel (@francoisbusnel) le

Sa pétition, mise en ligne dans l’après-midi sur le site change.org par le Syndicat de la librairie française, et adressée au président Macron, compte parmi ses premiers signataires des écrivains, artistes et figures de la culture, comme Joann Sfar, Erik Orsenna, Delphine de Vigan, Renaud Capuçon, Philippe Delerm, l’ex-ministre et éditrice Françoise Nyssen et de nombreux libraires et éditeurs.

Focus sur la Chine – Le président Xi lance une nouvelle menace contre les États-Unis

Le saviez-vous ? 


Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ