Ventes d’armes à Taïwan: la Chine compte sanctionner Lockheed Martin

Par Epoch Times avec AFP
14 juillet 2020
Mis à jour: 14 juillet 2020

La Chine a annoncé mardi son intention de prendre des sanctions contre le groupe américain d’armement Lockheed Martin, quelques jours après que les Etats-Unis ont approuvé un contrat potentiel de 620 millions de dollars (545 millions d’euros) pour la modernisation de missiles destinés à Taïwan, alimentant encore les tensions entre les deux pays.

Cette possible vente d’armement militaire concerne des missiles Patriot Advanced Capability-3, et permettrait à l’île d’accroître encore ses capacités de défense alors que la Chine resserre son étau.

La Chine « s’oppose fermement aux ventes d’armes américaines à Taïwan », a indiqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian, lors d’un point presse mardi, pressant Washington d’admettre que Taïwan fait partie de « la grande Chine ».

Les Etats-Unis devraient « arrêter les ventes d’armes à Taïwan et mettre fin à tout lien militaire avec l’île, pour ne pas encore davantage mettre à mal les relations entre la Chine et les Etats-Unis, ainsi que la stabilité du détroit de Taïwan », a ajouté M. Zhao.

Le ministère des Affaires étrangères taïwanais a pour sa part rétorqué qu’il « condamnait fermement » les « menaces irrationnelles et grossières » de la Chine envers les annonces des Etats-Unis.

Taiwan est séparément du continent depuis 1949

« Il est nécessaire à Taïwan d’acquérir de l’équipement militaire à l’étranger pour renforcer ses capacités de défense et ainsi maintenir la paix dans le détroit de Taïwan », a déclaré sa porte-parole Joanne Ou dans un communiqué.

« Il est légitime de chercher à défendre notre souveraineté nationale et notre système démocratique », a-t-elle ajouté.

Les tensions entre les Etats-Unis et la Chine se sont encore renforcées alors que les adversaires se battent sur tous les fronts: depuis l’établissement de l’origine de l’épidémie de coronavirus, à la politique de la Chine à Hong Kong, en passant par le Tibet et le Xinjiang.

Taiwan est gouvernée séparément du continent depuis 1949 quand les nationalistes chinois s’y sont réfugiés après leur défaite face aux communistes à la fin de la guerre civile, mais Pékin considère toujours l’île comme faisant parti de son territoire.

Alors que Washington a rompu tout lien diplomatique avec Taipei en 1979, il reste le principal pourvoyeur d’armement de Taïwan.

M. Zhao a assuré que la Chine allait sanctionner Lockheed Martin « pour protéger ses intérêts nationaux ».

L’an passé, la Chine avait déjà menacé de sanctions des groupes américains liés à la vente d’avions de combats à Taïwan, invoquant les interférences dans ses affaires internes.

 

RECOMMANDÉ