Versement de fonds européens: Varsovie accuse Bruxelles de « chantage »

Par Epoch Times avec AFP
2 septembre 2021
Mis à jour: 2 septembre 2021

Le ministre polonais de la Justice Zbigniew Ziobro a accusé jeudi la Commission européenne d’exercer un « chantage » sur la Pologne pour avoir suggéré que le versement de fonds européens pour la relance après la crise sanitaire était lié au respect de l’Etat de droit dans ce pays.

« Aucun responsable, à un niveau subalterne ou haut placé, n’a le droit d’exercer un chantage, ou de se livrer à une sorte de chantage de nature corrompue », a déclaré le ministre à la presse, faisant allusion à des déclarations du commissaire européen Paolo Gentiloni.

« Si on prend ces propos au sérieux, cela voudrait dire que ce responsable dit au gouvernement polonais, à l’Etat polonais: … on vous donnera de l’argent si vous acceptez des conditions humiliantes associées à une restriction de votre souveraineté », a-t-il ajouté.

Mercredi, Paolo Gentiloni avait déclaré que « les discussions se poursuivaient ». « Nous n’y sommes pas encore », a-t-il souligné, assurant que Bruxelles avait « une attitude de coopération » concernant le plan de relance en Pologne.

« Les discussions, les autorités polonaises le savent très bien, portent aussi sur la question de la primauté des lois de l’Union européenne et les possibles conséquences de cette question sur le plan de relance et de résilience polonais », a ajouté le commissaire européen.

Varsovie et l’Union européenne s’affrontent au sujet des réformes judiciaires controversées adoptées par le parti au pouvoir en Pologne, Droit et Justice (PiS).

Sont en jeu des milliards d’euros de prêts à faible taux d’intérêts (34 milliards d’euros) et de subventions (23 milliards) demandés par la Pologne.

Bruxelles n’a pas donné son feu vert à leur versement en raison d’un bras de fer avec Varsovie concernant le respect de l’Etat de droit.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ