Valéry Giscard d’Estaing hospitalisé: « légère infection » mais pas le coronavirus

Par Epoch Times avec AFP
15 septembre 2020
Mis à jour: 15 septembre 2020

L’ancien président Valéry Giscard d’Estaing, hospitalisé lundi à Paris, n’a pas contracté le coronavirus et « il se sent bien » malgré une « légère infection aux poumons », a indiqué son cabinet mardi dans un communiqué.

L’ancien chef de l’Etat, âgé de 94 ans, « a été hospitalisé le 14 septembre 2020 à l’hôpital Georges Pompidou, où une légère infection aux poumons a été diagnostiquée », précise le communiqué.

Mais « les médecins ont écarté une infection au coronavirus », ajoute le communiqué, en précisant que Valéry Giscard d’Estaing « suit un traitement de quelques jours et fait savoir qu’il se sent bien, aujourd’hui ».

Une admission par précaution

L’ancien chef de l’Etat (1974-1981) avait « par précaution » été admis en réanimation, où une batterie de tests a été menée, a ensuite précisé son cabinet.

Une source de son entourage avait indiqué lundi que le Samu était venu le chercher vers 15H00 à son domicile parisien, après un week-end passé dans sa résidence de campagne à Authon dans le Loir-et-Cher.

« Il a un certain âge, avec des moments plus ou moins en bonne forme. Pour le reste, c’est de l’interprétation », avait affirmé lundi à l’AFP son fils Louis Giscard d’Estaing.

M. Giscard d’Estaing, qui a fêté ses 94 ans le 2 février, a déjà été hospitalisé à Pompidou, dans le XVe arrondissement de Paris, en cardiologie à plusieurs reprises il y a quelques années pour la pose de stents, selon son entourage.

FOCUS SUR LA CHINE : comment la Chine manipule l’opinion publique

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ