Le vice-président américain Mike Pence se fait vacciner contre le Covid-19

Par Zachary Stieber
21 décembre 2020
Mis à jour: 21 décembre 2020

Vendredi, le vice-président américain Mike Pence a reçu publiquement le nouveau vaccin Covid-19, en compagnie de son épouse et d’un haut responsable de la santé.

Mike Pence, le chef du groupe de travail de la Maison-Blanche sur les coronavirus, a reçu le vaccin juste après 8 heures du matin à Washington.

La deuxième dame Karen Pence et le chirurgien général Jérôme Adams ont également reçu la piqûre.

Mike Pence a qualifié cette journée de « journée vraiment inspirante » qui, selon lui, a marqué la fin de la pandémie de Covid-19.

Citant des experts, M. Pence a déclaré que le développement d’un vaccin moyen prend généralement entre 8 et 12 ans. Les États-Unis sont en passe d’administrer des millions de doses du nouveau vaccin à des personnes moins d’un an après l’émergence du virus du PCC*.

« C’est un miracle, en effet », a déclaré M. Pence.

« Karen et moi voulions prendre le vaccin pour assurer au peuple américain que tout en réduisant formalités administratives, nous ne faisons pas de concessions », a ajouté M. Pence.

M. Adams a déclaré qu’il serait tragique que les gens ne reçoivent pas le vaccin en raison d’un « manque de confiance » dû à l’histoire médicale américaine, comme l’étude Tuskegee, au cours de laquelle des médecins ont étudié 600 hommes noirs pendant 40 ans sans leur consentement et sans les traiter correctement contre la syphilis.

Le vice-président Mike Pence reçoit le vaccin Covid-19 dans le bâtiment du bureau exécutif Eisenhower à Washington le 18 décembre 2020. (Saul Loeb/AFP via Getty Images)

Le Covid-19 est la maladie causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois), également connu sous le nom de coronavirus.

La Maison-Blanche a déclaré dans l’annonce de cet événement qu’il visait à promouvoir « la sécurité et l’efficacité du vaccin » et à renforcer « la confiance du peuple américain ».

Les époux Pence et M. Adams se sont assis sur des tabourets devant des pancartes disant « sûr et efficace ». Ils ont chacun reçu une injection par une personne du milieu médical de Walter Reed.

Le Dr Anthony Fauci des instituts nationaux de la santé, le directeur des centres de contrôle et de prévention des maladies, Robert Redfield, et l’administratrice des centres de services Medicare & Medicaid, Seema Verma, regardaient.

Les techniciens ont rappelé à Pence et aux autres qu’ils allaient tous recevoir une deuxième dose dans 21 jours. L’un d’entre eux a déclaré qu’ils pourraient ressentir des « rougeurs » et d’autres symptômes mineurs. Si quelque chose de plus grave survenait, ils devraient le signaler.

Les injections du vaccin, produit par la société américaine Pfizer et la société allemande BioNTech, ont commencé lundi.

Le vaccin a reçu l’autorisation d’urgence des autorités de réglementation des médicaments à la fin de la semaine dernière. Jeudi, un groupe d’experts a conseillé aux autorités d’approuver un second vaccin de la société américaine Moderna.

Sur la base des recommandations d’un comité consultatif fédéral, une majorité des premières injections sont destinées au personnel de la santé de première ligne et aux résidents des établissements de soins de longue durée comme les maisons de retraite.

La plupart des injections se sont déroulées sans problème, mais deux travailleurs en Alaska ont souffert de réactions allergiques mercredi – l’un d’eux est toujours à l’hôpital – et une infirmière au Tennessee s’est évanouie après avoir été vaccinée jeudi.

Les personnes souffrant de certaines allergies ne devraient pas se faire vacciner, selon les autorités sanitaires.

La plupart des personnes atteintes de Covid-19 ne présentent que peu ou pas de symptômes et la grande majorité d’entre elles se rétablissent. Un faible pourcentage d’entre elles meurent.

* Epoch Times qualifie le nouveau coronavirus, à l’origine de la maladie Covid-19, de « virus du PCC » parce que la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti communiste chinois ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

Élections américaines – Zuckerberg : 500 M$ pour les élections


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Faire un don à Epoch Times

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ