Victimes du poids des touristes, les ânes de l’île de Santorin seront désormais protégés de la surexploitation

3 août 2018
Mis à jour: 5 avril 2019

Sur l’île grecque de Santorin, les ânes sont victimes du poids des touristes qu’ils transportent à longueur de journée. Heureusement, la municipalité vient de prendre des mesures pour agir contre la surexploitation de ces animaux emblématiques de l’île.

Les charges excessives portées par ces animaux sont maintenant interdites, de même que les coups. Les ânes auront le droit d’être « gardés à l’ombre » plutôt qu’en plein soleil pendant leurs pauses, et d’être « mieux abreuvés ».

Photo : Pieter Cornelissen/FlickR

Les ânes ont aussi des droits. Espérons qu’ils seront maintenant respectés !

Si cet article vous a inspiré, n’hésitez pas à le partager !

Voici l’animal le plus braconné au monde…
et ceux qui font tout pour le sauver

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ