VIDÉO : la chanson des urgentistes de Saint-Malo – une reprise virale d’une chanson de Sinsemilla

13 février 2019
Mis à jour: 13 février 2019

Le manque de moyens pousse les urgentistes de l’hôpital de Saint-Malo, en grève depuis 30 jours, à trouver des moyens originaux pour faire passer leur message. Les blouses blanches ont repris une chanson du chanteur Sinsemilla, Tout le bonheur du monde. Leur version a déjà été visionnée 625 000 fois en 6 jours.

Écoutez la chanson des urgentistes :

Avec la complicité de Mike, le chanteur de Sinsemilla, les salariés des urgences ont réécrit les paroles du gros succès du groupe français. La nouvelle version de la chanson a été écrite et enregistrée en l’espace de trois heures dans un studio de Saint-Malo la semaine dernière.

« On vous souhaite toute la santé du monde, mais avec nous ce n’est plus certain. On manque de sous, on manque de tout et surtout on manque de mains », est le refrain de la chanson diffusée sur la page Facebook « les tenues blanches des urgences de Saint-Malo ».

Malgré l’immense succès du clip tourné en noir et blanc – près de 625 000 internautes ont cliqué dessus en 6 jours, sans compter ceux qui l’ont vu défiler sur leur compte Facebook – le combat du personnel des urgences continue pour se faire entendre de la direction de l’établissement.

« Pas d avancée sur les négociations avec la direction hier, et malheureusement la situation est de plus en plus critique dans notre service… tant pour les patients que pour les soignants… », ont-ils publié sur la page Facebook mardi 12 février.

Selon une pétition lancée par les urgentistes, les locaux des urgences de l’hôpital de Saint-Malo ont été prévus pour accueillir 25 000 personnes par an, alors qu’en 2018,  41 000 patients sont passés par ce service.

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Une haie d’honneur à l’hôpital pour un patient en fin de vie

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ