Vidéo. Éric Zemmour déclare qu’il est aux côtés des « identitaires », des patriotes « qui défendent valeureusement leur pays »

Par Emmanuelle Bourdy
23 novembre 2020
Mis à jour: 23 novembre 2020

Vendredi 20 novembre, sur CNews, Éric Zemmour était face à Jean-Christophe Cambadélis. Un débat quelque peu animé sur un sujet qui fait couler beaucoup d’encre : l’islam et tout ce qui en découle.

Après les attentats qui se sont abattus sur la France, les deux invités de l’émission, présentée par Christine Kelly sur CNews, se sont affrontés vendredi dernier. Le député Jean-Christophe Cambadélis était en présence d’Éric Zemmour pour discuter des questions de l’islamisme et du terrorisme.

La présentatrice a tout d’abord rappelé que le sujet du séparatisme est actuellement évoqué sous le gouvernement de Macron alors qu’il existe depuis beaucoup plus longtemps.

Jean-Christophe Cambadélis a commencé en expliquant que dans la gauche, il y a la difficulté de comprendre qu’on peut être anti-raciste et ne pas être dans le déni de ce qui se passe, à savoir de ne pas voir les mouvements salafistes ou autres radicaux qui veulent mettre en cause la république. C’est pourquoi selon lui, le séparatisme n’a pas pu s’imposer en temps voulu.

Éric Zemmour, lui, trouve que l’on s’affronte sur des mots, qu’il reconnaît comme une « grande tradition française ». Pourtant, il déplore que ces « mots » permettent de remplacer les « actes » et que cela suffise « à toute action politique ». Ces « querelles sémantiques » sur le mot « séparatisme » sont pour Éric Zemmour « dérisoires » et « une habileté pour dissimuler la réalité ».

Mais il poursuit en expliquant qu’il y a « la réalité », c’est à dire « l’émergence depuis 30 ans, depuis 20 ans, d’enclaves étrangères dans des quartiers de plus en plus nombreux du territoire français, qui sont régis par l’islam et les caïds de la drogue ». Il a encore expliqué que l’immigration n’a jamais cessé, alors que le chômage en France est « énorme » et la « croissance, très faible ». Il a également ajouté : « On a un islam qui est repris en main depuis des décennies. La lecture fondamentaliste de l’islam a pris le dessus sur une lecture qui aurait été plus ‘tranquille et détachée’. »

Éric Zemmour affirme que s’il doit choisir entre ce que Jean-Christophe Cambadélis décrit comme les « méchants identitaires qui veulent renvoyer les musulmans chez eux » et les « méchants salafistes qui veulent imposer aux musulmans français de vivre selon la charia », alors son choix est fait. Le chroniqueur a en effet déclaré : « Moi entre les deux, j’ai choisi », ajoutant : « Je choisis l’identité de la France. » Au passage, il a accusé le député de faire « une double injonction » sur cette question.

Jean-Christophe Cambadélis, lui, ne choisit pas, et c’est là toute la « différence » entre les deux protagonistes. Éric Zemmour a encore signifié que « les identitaires sont des patriotes qui défendent leur pays valeureusement et dans un environnement très hostile ». Pour lui, « ce n’est pas la laïcité » que les islamistes ne reconnaissent pas, mais « c’est la France ». « Pour eux, la République, la laïcité et la France, c’est pareil », a encore expliqué le chroniqueur à Jean-Christophe Cambadélis.

NOUVEL HORIZON – Révélations de fraudes aux élections américaines

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ