[Vidéo] : un ingénieur de l’Aude invente un piège qui capture les frelons asiatiques

Par Nathalie Dieul
15 février 2021
Mis à jour: 15 février 2021

Le frelon asiatique est un véritable fléau pour les abeilles depuis qu’il a envahi la totalité du territoire français. Frédéric Larguier, à la fois ingénieur et apiculteur amateur, a mis au point un piège à placer à l’entrée des ruches afin de capturer les frelons asiatiques sans aucun danger pour les autres insectes comme les abeilles ou les papillons.

Le Vigivelutina est peut-être la solution la mieux adaptée au problème grandissant des frelons asiatiques. Contrairement à d’autres outils qui risquent de capturer des abeilles en plus des insectes tueurs, l’invention de Frédéric Larguier est un piège sélectif. « Il existe déjà une panoplie de pièges sur le marché, mais aucun n’est réellement satisfaisant », explique-t-il à La Dépêche.

Il consiste en une sorte de sas placé à l’entrée de la ruche, relié à un dispositif qui se déclenche grâce à la reconnaissance d’image lorsqu’un frelon asiatique se place à cet endroit pour essayer de capturer des abeilles.

« À l’intérieur de ce caisson on a une caméra qui détecte le frelon et qui déclenche un soufflet qui va descendre et envelopper le frelon », indique l’ingénieur à France 3. « Le frelon est alors pris dans une cage noire et il va essayer de s’échapper en se dirigeant vers la lumière. »

Là où l’attire la lumière se trouve un bac de plastique dont il se retrouve prisonnier. Par contre, si des abeilles ou autres insectes atterrissent malencontreusement dans ce piège, ils peuvent en sortir sans problème puisque des orifices calibrés leur permettent de s’échapper facilement, sans laisser passer les frelons tueurs.

Le système est alimenté en 12 V continu. Il est prévu pour fonctionner en autonomie en étant alimenté par une batterie et un panneau solaire.

Après avoir validé ses prototypes sur le terrain, Frédéric Larguier a lancé une campagne de financement sur Ulule afin de pouvoir lancer une production permettant au Vigivelutina d’être accessible financièrement à la majorité des apiculteurs.

Plus de 6.000 euros ont déjà été récoltés, ce qui permet l’achèvement de la mise au point du système de détection par analyse d’image : « Il faut miniaturiser toute la partie informatique développée avec un PC ordinaire », détaille l’ingénieur.

Le prochain objectif financier de la campagne permettra de mettre en place des précommandes. « Les financeurs contribueront à lancer le projet et moi, de mon côté, je leur enverrai du miel », explique Frédéric Larguier.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ