[Vidéo] Un maire de Haute-Savoie adapte une chanson de Sardou pour protester contre la fermeture des remontées mécaniques

Par Nathalie Dieul
7 décembre 2020
Mis à jour: 7 décembre 2020

Reprenant l’air bien connu de la chanson intitulée « France » de Michel Sardou, le maire de la petite commune de Châtel, située en Haute-Savoie, a trouvé une manière originale de protester contre la fermeture des remontées mécaniques. Sa chanson pour Matignon s’adresse directement au Premier ministre Jean Castex.

L’élu de la commune limitrophe de la Suisse lance un message clair au gouvernement dont il critique ouvertement les décisions.

« Rien n’est logique depuis Paris. C’est l’origine de nos insomnies. À quand une décision mûrie, pour le moral et pour la vie ? » chante celui qui est également président de l’Association des maires de Haute-Savoie.

La vidéo, postée samedi 5 décembre sur le compte Facebook de Nicolas Rubin, a été conçue pour affiner le message envoyé une semaine plus tôt par le maire, qui estime qu’ « il faut sortir des sentiers battus » puisque les élus ont « du mal à se faire entendre » de la part du gouvernement, a-t-il déclaré à nos confrères de France 3.

Il y a une semaine en effet, Nicolas Rubin avait envoyé un autre message très imagé au gouvernement. « J’ai drapé la mairie de drapeaux suisses et ça a déclenché une médiatisation. Avec cette chanson, j’ai voulu affiner le message et ça fait le buzz », a-t-il précisé.

Deux jours après sa publication, la vidéo de la chanson, accompagnée au piano et à la batterie, a été visionnée plus de 85 000 fois.

« Quand je pense à Jean Castex, son idée d’interdire le ski… », dit le texte de la chanson. « Partout ailleurs, vous êtes tranquilles. Le virus n’aime que le ski. Jean Castex lui n’aime pas la Suisse. Si vous y allez, vous serez punis. » « Ne divisez surtout pas la France, à vos défauts de vérité. Cette France qui est la nôtre, vous êtes en train de la blesser », conseille le maire-chanteur. « Tous ces emplois, cette énergie. Je crois vraiment que l’équité a oublié de chausser ses skis. »

Une utilisatrice de Facebook remercie le maire avec son « texte poignant et réaliste », avant de témoigner qu’elle-même prend quatre transports en commun (bus, RER, métro), tous les jours pendant 1 h 30 à 1 h 45. « Nous sommes bien serrés le soir sous Paris… car les gens font leurs… courses en plus des travailleurs qui rentrent chez eux ! C’est à n’y rien comprendre et oui, on a le droit d’aller au travail serrés comme des sardines. Mais pas le droit de skier à l’air libre et vivifiant », écrit-elle.

Nicolas Rubin avait déjà exercé ses talents de chanteur en public dans le but d’attirer l’attention d’Emmanuel Macron en janvier 2019, lorsqu’il avait chanté « Marionnettiste », de Pierre Bachelet, lors d’un déjeuner entre les élus de la région Auvergne-Rhône-Alpes et le président de la République.

FOCUS SUR LA CHINE – La politique de Biden avec la Chine


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ