Une vidéo montre les gestes désespérés de survie d’une famille pendant la dernière fusillade au Texas

Par Jack Phillips
3 septembre 2019
Mis à jour: 3 septembre 2019

Avertissement : Certaines images contenues dans la vidéo de cet article peuvent déranger certains lecteurs.

Une vidéo terrifiante affichée sur Facebook montre ce qui semble être des membres d’une famille se cachant alors qu’ils tentaient de se protéger et de protéger d’autres personnes lors de la fusillade meurtrière qui a ébranlé l’ouest du Texas le samedi 30 août dernier.

La vidéo dure moins d’une minute et porte le titre : « Dios por favor mío protegénos », qui se traduit par « mon Dieu s’il te plaît protège-nous », rapporte le quotidien Dallas Morning News.

On entend au loin des bruits de coups de feu pendant qu’un homme crie : « Baissez-vous ! Tout le monde à terre ! »

On entend un garçon dire : « Qui tire ? Qui tire papa ? »

« C’est bon, c’est bon. Tu vas t’en sortir », dit l’homme avant de demander aux autres s’ils vont bien. La vidéo se termine brusquement, mais il ne semble pas que quelqu’un ait été blessé.

Ce qui est arrivé à ceux qui apparaissent dans les images n’est pas clair.

Le nombre de morts au 1er septembre est passé à sept, selon le Morning News. La police avait précédemment déclaré que cinq personnes, dont le suspect, avaient été tuées dans cet incident.

Selon certaines informations, il aurait été déclenché par un contrôle routier, ce qui aurait entraîné une fusillade sur plus de 20 personnes. Un policier d’État, un policier d’Odessa et un policier de Midland figuraient parmi ceux qui ont été touchés, selon le journal, ajoutant qu’ils étaient dans un état stable.

À un moment donné, le suspect a abandonné la voiture qu’il conduisait avant de détourner un camion postal. Il a ensuite longé l’autoroute inter-étatique 20 et l’autoroute 191 et a tiré au hasard sur des gens, selon la police.

Le tireur, dont l’identité n’a pas été révélée, a été tué par balle par les policiers qui sont intervenus.

Meztli Sanchez a dit à ABC News qu’elle jouait au laser-tag avec son fils quand les gens ont commencé à crier à propos d’un tireur.

« J’ai attrapé mon fils, je l’ai mis derrière moi et je l’ai tenu contre le mur jusqu’à ce que les tirs cessent », a déclaré Meztli Sanchez à ABC News.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a fait une déclaration sur la fusillade.

« L’État du Texas et le ministère de la Sécurité publique travaillent en étroite collaboration avec les forces de l’ordre locales pour fournir les ressources nécessaires et rendre justice pour cette attaque odieuse », a-t-il déclaré. « Nous ne permettrons pas que l’État du Lone Star soit envahi par la haine et la violence. Nous nous unirons, comme le font toujours les Texans, pour réagir à cette tragédie », a-t-il ajouté. « Nous offrons notre soutien indéfectible aux victimes, à leurs familles et à tous les habitants de Midland et d’Odessa. »

Le chef de la police d’Odessa, Michael Gerke, a quant à lui déclaré aux journalistes qu’il connaissait le suspect. Il n’a pas précisé le mobile des fusillades, a rapporté Reuters.

RECOMMANDÉ