[Vidéo] Des ours s’approchent des caméras en Ariège – des images rares et spectaculaires filmées en septembre

Par Nathalie Dieul
11 octobre 2020
Mis à jour: 11 octobre 2020

L’ours se plaît bien en Ariège, et les images filmées par deux passionnés de vie sauvage qui ont installé huit caméras thermiques le prouvent bien.

Au départ, Antoine Vaillant et son ami Nicolas Moreno ont décidé d’installer des caméras dans les Pyrénées ariègeoises dans un but pédagogique, afin de reconnecter leurs garçons Jules, Luca et Evan à la nature « dans ce monde hyperconnecté », explique M. Vaillant à 20 Minutes.

« Nous avons posé huit caméras début septembre et les avons récupérées début octobre. Et là, nous avons eu la surprise », raconte celui qui travaille dans l’animation culturelle scientifique à Toulouse.

Et quelle surprise ! « Si vous voyez bien sur la vidéo, on voit d’abord le souffle de l’ours, et ensuite sa tête apparaît, c’est fantastique ! » indique Antoine Vaillant à nos collègues d’Actu.fr.

« Vous n’imaginez pas l’émotion que l’on a eue, nos trois garçons et nous deux, Nicolas et moi, quand on a ouvert les caméras : on était en larmes… », ajoute-t-il.

La vidéo tirée des images filmées par les caméras infrarouges dure un peu plus de sept minutes. On y voit l’ours qui se promène, qui se gratte le dos sur un arbre, qui par moments s’approche tellement de la caméra, avec curiosité, qu’on ne distingue même plus ses traits.

Antoine et Nicolas avaient bien préparé leur expédition de chasseurs d’images. Après avoir épluché les rapports annuels du Résau ours brun, les cinq randonneurs sont passés à l’action.

« On a effectué plusieurs repérages, pour voir des empreintes, des crottes, des poils, et on a ciblé un endroit précis dans les Pyrénées ariégeoises pour fixer ces caméras qui se déclenchent lorsqu’elles décèlent une présence », a expliqué Antoine Vaillant à France 3.

Pour ces fervents défenseurs de l’ours, un des objectifs est atteint : il s’agissait de « rappeler que cet animal fait partie de la culture pyrénéenne, qu’il est un symbole de la bio-diversité et de la vie sauvage qu’il faut absolument préserver ».

FOCUS SUR LA CHINE – Arrestation de la mère de la virologue Yan Limeng en Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ