(Vidéo) La plus longue éruption volcanique du 21e siècle filmée : « Les forces de la nature »

Par Louise Bevan
16 novembre 2021
Mis à jour: 16 novembre 2021

Pendant six mois, un photographe islandais a capturé des images à couper le souffle de la plus longue éruption volcanique du 21e siècle à ce jour.

L’éruption volcanique a commencé le 19 mars dans la vallée Geldingadalir de la montagne Fagradalsfjall, sur la péninsule de Reykjanes, au sud-ouest de l’Islande. À la mi-septembre, elle est devenue l’éruption volcanique la plus longue du siècle, dépassant une éruption de 2014 à Holuhraun qui avait duré 180 jours, selon la RÚV.

« C’est incroyable de capturer les forces de la nature et d’expérimenter à quel point vous êtes petit et impuissant à côté d’elle », a déclaré le photographe Hermann Helguson, 31 ans, à Epoch Times.

« Mon premier voyage à Geldingadalir a eu lieu un jour après le début de l’éruption. Je me suis rendu régulièrement sur le site de l’éruption, plus de 15 fois depuis. »

(Avec l’aimable autorisation de Hermann Helguson)
(Avec l’aimable autorisation de Hermann Helguson)

M. Helguson, qui vit à Reykjavik, la capitale islandaise, a également visité Geldingadalir à deux reprises en tant que guide touristique. Il affirme que son voyage le plus marquant a eu lieu avec sa mère, en juin.

« Le volcan avait une éruption toutes les 10 minutes à ce moment-là », se souvient-il. « À chaque éruption, nous avions des fontaines de lave qui atteignaient jusqu’à 460 mètres de hauteur, ce qui faisait que le téphra chaud tombait sur nous comme une pluie. »

« Le téphra était encore très chaud lorsqu’il nous tombait dessus, mais heureusement, les morceaux n’étaient pas très gros et étaient aussi très légers, ce qui ne mettait pas notre vie en danger. Je dois admettre que j’ai eu un peu peur pendant cette visite ! »

(Avec l’aimable autorisation de Hermann Helguson)

À chacune de ses visites, Hermann tourne des séquences aériennes époustouflantes de la progression du volcan à l’aide de ses appareils photo DJI Mavic 2 Pro et Canon EOS R, ainsi que d’un drone, et télécharge ses meilleurs travaux sur Instagram et son site Web. Il filme en RAW en utilisant des filtres PolarPro sur le drone, et préfère les commandes manuelles avec un trépied pour les plans de caméra à longue exposition.

Hermann dit que la réponse du public à ses images a été catégorique. « La plupart des gens souhaitent être là pour voir de leurs propres yeux les endroits que je capture », dit-il.

Outre le transport de l’équipement, l’un des plus grands défis de M. Helguson est la météo, car la région montagneuse se refroidit.

« Je dois me préparer bien avant de partir », dit-il. « Je me vêtis en général de trois à quatre couches, j’emporte quelque chose à manger et à boire, je mets des crampons à mes chaussures de randonnée quand c’est glissant, à cause de la neige, et il est également important de prendre une lampe frontale quand il fait nuit… Je dois suivre les prévisions météorologiques et vérifier s’il n’y a pas trop de pollution gazeuse dans la région. »

(Avec l’aimable autorisation de Hermann Helguson)
(Avec l’aimable autorisation de Hermann Helguson)

Après ses visites, le photographe se documente sur la volcanologie et la géologie afin d’enrichir son expérience sur le terrain. Pourtant, fasciné par les couleurs de la lave et le son qu’elle produit lorsqu’elle s’écoule, rien ne vaut l’impact de la réalité.

Parmi ses clichés préférés figure une image prise lors d’une visite du site en mai.

« Je suis resté jusqu’à tard dans la soirée et j’ai soudain remarqué que la pleine lune brillait au-dessus de la vallée », se souvient t’il. « Le volcan était très actif à l’époque, et de nombreuses rivières de lave coulaient dans la région. »

« J’ai décidé de faire voler mon drone et j’ai obtenu cette magnifique photo d’une rivière de lave en forme de S, avec la pleine lune en arrière-plan, et des gens assis dans la montagne qui regardaient l’ensemble. J’ai adoré ce cliché. »

(Avec l’aimable autorisation de Hermann Helguson)

Une autre de ses photos préférées est celle qu’il a prise en avril, peu après le début de l’éruption.

M. Helguson explique que même s’il faisait très sombre et qu’il neigeait, c’était l’époque où beaucoup de gens visitaient le site de l’éruption volcanique. Ce jour-là, il a capturé du contenu pendant toute la durée de l’éruption, puis a décidé de retourner à pied à sa voiture pour rentrer chez lui.

« Sur le chemin de la voiture, j’ai regardé en arrière pour voir le cratère une dernière fois », se souvient-il. « Puis j’ai vu cette rangée de personnes avec des lampes qui revenaient vers le cratère en arrière-plan, ce qui était un moment parfait pour prendre une photo. »

(Avec l’aimable autorisation de Hermann Helguson)

Au moment de la rédaction de cet article, M. Helguson a déclaré que son dernier voyage avait eu lieu en septembre. Le cratère étant « endormi », il a préféré prendre des photos de la fumée et de la lave noire.

Ce photographe passionné, qui travaille sur des navires d’expédition en tant que conférencier, guide touristique, chef d’expédition et conducteur de zodiac dans l’Arctique pour Iceland ProCruises, rêve de travailler à plein temps comme photographe et vidéaste.

Il prévoit également des voyages en Antarctique, en Géorgie du Sud et aux îles Malouines avant de diriger des expéditions à l’été 2022 en Islande, au Svalbard et au Groenland.

« Je veux rappeler aux gens de suivre leurs rêves tant qu’ils le peuvent », a-t-il déclaré. « Il y a tellement de gens qui veulent faire des choses ‘plus tard’, mais qui ne le font jamais finalement, car ils sont toujours occupés ou essaient de trouver le bon moment pour le faire. »

« C’est maintenant qu’il faut le faire ! »


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ