[Vidéo] Quatre Bretons plongent dans les entrailles interdites des bunkers nazis de Saint-Malo

Par Nathalie Dieul
10 mai 2021
Mis à jour: 10 mai 2021

Quatre Bretons nous entraînent à la découverte de lieux interdits et dangereux de la seconde guerre mondiale : les bunkers nazis abandonnés de Saint-Malo. La vidéo est pleine de suspense et d’histoire de ces casemates et complexes souterrains dans lesquels se trouvent encore des canons.

Depuis 2015, trois amis bretons explorent des « lieux atypiques, d’histoire et d’aventure » dans un groupe qu’ils ont appelé Blackraven. Ils partagent ensuite leurs aventures sur leur chaîne YouTube qui compte près de 80 000 abonnés. Pour cette exploration des blockhaus de Saint-Malo, ils sont accompagnés d’Émile, spécialiste de la Seconde Guerre mondiale et diplômé en Histoire, rapporte Le Pays malouin.

La vidéo réalisée tient le spectateur en haleine pendant une vingtaine de minutes. Armés de lampes frontales et d’humour, les quatre explorateurs nous permettent de visiter plusieurs lieux interdits au public. On comprend assez facilement pourquoi leur accès est interdit, vu les risques que prennent les quatre amis. Ils ont par ailleurs déjà reçu une visite des gendarmes à leur domicile et une plainte de la Marine nationale.

Parmi les risques encourus, ils doivent par exemple se dépêcher de rentrer avant de se faire piéger par la marée montante en sautant sur des rochers glissants au pied d’une falaise dans laquelle se trouve un bunker. Ou encore passer par une faille tout juste assez grande pour laisser passer un homme, marcher sous des plafonds de blockhaus en piteux état ou bien grimper sur une échelle télescopique le long d’un puits aérien d’une dizaine de mètres.

Avec tous ces éléments, les explorateurs nous tiennent en haleine, et les explications d’Émile nous permettent de mieux comprendre les particularités historiques des lieux et des canons.

« On respecte tous ces lieux. Nous ne sommes pas là pour abîmer. Nous, ce qu’on veut, c’est raconter ces endroits, raconter des histoires », assure celui qui a pour surnom Zap, l’un des membres du trio de base.

En effet, les explorateurs ne laissent pas de traces, contrairement à bien d’autres qui ont bravé l’interdit avant eux, abandonnant des déchets et peignant des tags. C’est d’ailleurs pour cela que les BlackRaven ne dévoilent pas par où ils sont passés pour entrer dans ces lieux chargés d’histoire, afin de ne pas montrer le chemin à des gens moins scrupuleux qu’eux.

Nous ne dévoilerons pas ici la fin de la vidéo : les quatre Bretons ont-ils fini par découvrir un véritable trésor inexploré grâce à leur escapade ?

La vidéo sur les bunkers de Saint-Malo a déjà atteint près de 190 000 visionnements depuis sa publication le 5 février dernier. Deviendra-t-elle aussi populaire que la première partie de celle sur les blockhaus secrets de Brest, visionnée plus de 860 000 fois depuis janvier 2020 ?

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ