[Vidéo] Des randonneurs filment des ours des Pyrénées en Ariège, deux rencontres exceptionnelles la même semaine

Par Nathalie Dieul
12 mai 2021
Mis à jour: 12 mai 2021

Des randonneurs ont croisé des ours bruns en Ariège à deux jours d’intervalle la semaine dernière, à des endroits différents. Leurs vidéos nous permettent de profiter de ces moments magiques.

La première rencontre a eu lieu jeudi 6 mai. « On était à une centaine de mètres environ, d’une rive à l’autre d’un petit lac », raconte à Sud-Ouest Bernard Lesage, un retraité qui était en randonnée avec sa femme Bernadette dans les Pyrénées ariégeoises, à environ 2 000 mètres d’altitude, quelque part dans le massif du Couserans.

Le couple a appelé la femme qu’il venait de croiser, Stéphanie Pince, pour qu’elle profite du spectacle. Cette infirmière aux urgences de 36 ans se trouvait là pour se ressourcer. « J’ai besoin de me retrouver en pleine nature, ça me vide la tête. La montagne est merveilleuse et là, c’était le summum », s’est-elle exclamée, en entrevue à La Dépêche. « C’est un beau cadeau d’anniversaire avant l’heure. »

Bernard a filmé ce moment exceptionnel avec son téléphone. « Il ne nous a ni vus, ni sentis, car on n’était pas dans le sens du vent et qu’on ne bougeait pas », se réjouit-il.

« On a pu le regarder marcher, courir et grimper dans la neige pendant 20 minutes », raconte Stéphanie, qui dit avoir été « émue, émerveillée » de pouvoir observer cet ours dans son habitat naturel. « J’ai eu une chance extraordinaire, je m’en rappellerai toute la vie », a-t-elle confié à France 3.

Un ours qui chasse le sanglier

Autre jour, autre observation dans un autre contexte par d’autres personnes, mais toujours la même fascination : « C’était ma première observation. Je suis super content, c’était incroyable. Irréel », remarque Bruno Calvez, régisseur toulousain passionné d’observations de la nature.

Cette fois, l’ours est passé très près de lui. Le mammifère était bien occupé… à courir après un sanglier, dont il a publié une autre vidéo. « C’était un jeune ours, peut-être deux ou trois ans, sans certitude », indique-t-il. Comme le sanglier lui a échappé, « l’ours a traversé le chemin, à quelques mètres de nous ».

Bruno s’attendait à voir des animaux sauvages parce que c’était la fin de la journée, une heure où ces derniers sortent. Mais il n’imaginait pas voir un ours de si près, et encore moins une telle scène. « On était d’abord sidérés », se souvient-il. Puis, il a sorti son téléphone et a filmé.

Tous ces amoureux de la nature ont fait exprès de ne pas dévoiler l’endroit où ils ont fait ces rencontres avec ces mammifères carnivores, afin de les protéger de certains humains mal intentionnés.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ