ÉTATS-UNIS: une vidéo spectaculaire montre la Garde côtière saisissant un « sous-marin de narcotique » rempli de cocaïne d’une valeur de 206 millions de d’euros

Par TOM OZIMEK
15 juillet 2019 Mis à jour: 16 juillet 2019

La Garde côtière américaine a publié une vidéo montrant des militaires sautant à bord d’un sous-marin en mouvement dans le cadre d’une importante saisie de cocaïne en haute mer d’une valeur de 206 millions de d’euros.

Dans une vidéo diffusée le jeudi 11 juillet, le garde-côte Munro de la Garde côtière américaine poursuit un submersible de contrebande de drogue alors qu’il se déplace le long du garde-côte à la surface de l’océan Pacifique Est, selon un communiqué de presse de la Garde côtière américaine.

Regardez :

Plusieurs navires de la Garde côtière poursuivent le navire auto-propulsé semi-submersible (SPSS) soupçonné de contrebande de drogue, alors qu’un garde crie en espagnol « Arrête ton bateau maintenant ! »

Les membres de l’équipage sautent ensuite sur le dessus du « narco sous-marin » , le plus souvent submergé, alors qu’il avance à travers les vagues avant d’ouvrir l’écoutille.

Un membre de la Garde côtière américaine s’efforce d’ouvrir l’écoutille d’un « narco-sous-marin » présumé dans les eaux internationales du Pacifique Est le 18 juin 2019. (U.S. Coast Guard)

Les mains levées d’un suspect sont visibles à travers l’ouverture l’écoutille lorsque la vidéo s’arrête.

Des agents ont découvert que le véhicule maritime transportait environ 7711 kg de cocaïne, a déclaré jeudi à NBC News la Garde côtière américaine, dont la valeur marchande est estimée à 206 millions d’euros. L’arrestation a eu lieu le 18 juin et s’inscrivait dans le cadre d’une opération de plusieurs mois visant les trafiquants de drogue au large des côtes du Mexique, d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud.

Jeudi, l’équipage du garde-côte Munro a déchargé plus de 17 690 kg de cocaïne et 423 kg de marijuana pour une valeur totale de 504 millions d’euros. Les drogues, saisies dans les eaux internationales de l’océan Pacifique Est, représentent 14 interceptions distinctes de présumés navires de contrebande de drogues et des interpellations par trois gardes-côtes entre mai et juillet 2019, selon la Garde côtière.

Cinquante-cinq suspects de contrebande ont été placés en détention, selon l’Associated Press.

Le 19 juin 2019, des membres d’équipage du garde-côte Munro de la Garde côtière américaine inspectent un navire auto-propulsé semi-submersible (SPSS) suspect pour la contrebande de drogues dans les eaux internationales de l’océan Pacifique Est. (Photo de l’U.S. Coast Guard)

« Fer de lance »

Le vice-président Mike Pence a supervisé le déchargement des drogues saisies sur une base navale à Coronado, en Californie, le 11 juillet, et a salué les efforts de lutte antidrogue des membres de la Garde côtière.

« Ne vous y trompez pas, votre service courageux sauve des vies américaines, » a dit M. Pence, selon Fox 5. « Je pense qu’il n’y a aucun doute, qu’alors que nous continuons à sécuriser notre frontière, nous allons voir les cartels de la drogue utiliser la haute mer pour transporter plus de narcotiques qu’ils ne le font à l’heure actuelle. »

Jusqu’à présent, au cours de l’exercice 2019, la Garde côtière américaine a déclaré avoir intercepté plus de 143 tonnes métriques de cocaïne, d’une valeur de plus de 3,72 milliards d’uros.

« Permettez-moi de vous féliciter tout particulièrement pour votre nouveau déploiement dans le corridor du Pacifique Est, » a déclaré M. Pence, selon les Nouvelles de la Garde côtière. « Même s’il s’agit d’une nouvelle zone de déploiement pour ce garde-côte, vous avez déjà fait vos preuves (…) quatorze opérations ont été effectuées dans le cadre de cette interpellation, et l’une d’elles était celle d’un navire auto-propulsé semi-submersible, qui a permis la plus importante interpellation que la Garde côtière ai faite en quatre ans. La Garde côtière saisit les drogues illégales à un rythme plus rapide que jamais auparavant. Et vous avez tous été le fer de lance pour y parvenir. »

M. Pence s’est également engagé à fournir de nouveaux navires à la Garde côtière, car bon nombre de ceux qui sont actuellement en service ont plus de 50 ans.

« Nos gardes-côtes méritent mieux, » a dit Mike Pence. « Et c’est pourquoi nous nous engageons à financer entièrement notre Garde côtière, y compris le remplacement des vieux navires par de nouveaux, tout comme le Garde-côte Munro. »

Le vice-président Mike Pence passe devant des paquets de cocaïne saisis, lors d’une visite au Garde-côte Munro de la Garde côtière américaine, le jeudi 11 juillet 2019, à Coronado, Californie. (AP Photo/Denis Poroy)

Linda Fagan, commandant de la Garde côtière du Pacifique, a déclaré que les drogues saisies sont passées en contrebande par des cartels internationaux, dont les actions, si « rien n’est fait, alimente la violence et l’instabilité qui rongent le tissu social et économique de notre hémisphère, et contribue directement à un nombre historiquement élevé de décès liés à la drogue dans les quartiers d’Amérique du Nord. »

La Garde côtière a déclaré qu’elle avait accru sa présence américaine et alliée dans le bassin du Pacifique Est et des Caraïbes, qui sont des zones de transit connues au large de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud, dans le cadre de sa stratégie pour l’hémisphère occidental visant à endiguer la circulation des drogues illicites dans les communautés américaines.

RECOMMANDÉ