[VIDÉO] Toulouse: un candidat RN et son équipe agressés par une milice « antifa » – crachats, coups de bâtons, destruction de matériel

Par Laurent Gey - Epoch Times
11 février 2020
Mis à jour: 11 février 2020

Le candidat du Rassemblement national (RN) à Toulouse, Quentin Lamotte, a été agressé avec son équipe le dimanche 9 février par des individus qui se revendiquaient comme des «milices antifas».

Quentin Lamotte, candidat du Rassemblement national (RN) à Toulouse, a indiqué sur son compte Twitter avoir été victime d’une agression alors que lui et ses colistiers tractaient au marché Cristal, Place Jeanne d’Arc, dimanche 9 février 2020. La scène filmée montre des violences et physiques, ainsi que la destruction des tracts de la manifestation.

Quentin Lamotte témoigne dans un communiqué: « Ce dimanche, alors que nos colistiers et moi-même faisions campagne sur le marché du Cristal à Toulouse dans le cadre des élections municipales, nous avons été violemment agressés par une trentaine d’individus se revendiquant des milices antifas ».

« Plusieurs colistiers et militants ont été bousculés, plaqués contre les murs et molestés, certains ont été blessés, notre matériel de campagne nous a été arraché et a été détruit sous nos yeux. Souhaitant extraire mes militants de cette meute hurlante qui les agressait, j’ai moi-même été violemment pris à partie sous les crachats, les bousculades et les coups de bâton. » ajoute-t-il.

Quentin Lamotte a indiqué que son équipe et lui-même avaient déposé quatre plaintes pour violences aggravées et pour entrave concertée à l’exercice de la liberté d’expression avec destruction et dégradation. « En tout état de cause, nous ne lâcherons pas un pouce de terrain face à l’ensauvagement de notre ville et serons toujours présents face aux milices d’extrême gauche pour défendre nos idéaux de liberté, d’ordre et de justice », a-t-il assuré en guise de conclusion.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ