Dans une vidéo troublante, un poulet cru semble ramper hors de la table du restaurant

La vidéo virale suscite un débat sur la question de savoir si la scène est truquée
Par Jack Phillips
27 juillet 2019 Mis à jour: 27 juillet 2019

Avertissement : Vidéo potentiellement dérangeante

Une vidéo virale montre le moment où un poulet cru serait revenu à la vie et serait tombé d’une table.

Les images ont été filmées par Rie Phillips, un utilisateur de Facebook, qui a reçu plus de 10 millions de visites sur la plateforme de médias sociaux.

Selon le compte Facebook de Rie Phillips, elle vient de Floride, bien qu’on ne sache pas exactement où la vidéo a été tournée.

À cause des baguettes, il semblerait que le restaurant soit chinois, japonais, coréen ou quelque chose du genre.

Certains utilisateurs ont prétendu que la vidéo avait été trafiquée, mais d’autres ont dit que les mouvements du poulet étaient causés par des terminaisons nerveuses qui n’étaient pas encore mortes.

D’autres ont dit que ce n’était pas un poulet mais un autre animal.

Quelques-uns ont prétendu que le poulet était déplacé par une ficelle.

Au 25 juillet, la vidéo a été visionnée près de 10,5 millions de fois et a été partagée et « aimée » des centaines de milliers de fois.

Une personne a dit : « Les muscles se contractent quand le sel ou tout autre stimulant comme le sel est présent, un peu comme les vers commencent à devenir fous quand ils entrent en contact avec du sel. »

« Je n’ai aucune idée de ce que c’est, mais ça bouge parce que les nerfs sont encore actifs et qu’il y a encore des contractions », affirme un deuxième utilisateur de Facebook. « C’est le même scénario avec certains poissons frais, ils ont tendance à se contracter et on dirait qu’ils sont encore vivants même s’ils sont déjà coupés en deux. »

Mais la plupart des gens ont exprimé leur horreur devant ce qu’ils avaient vu, l’un d’entre eux ayant dit : « Je suis épouvanté. Ça a l’air [juron] dingue. Je suis content de ne pas être à sa place. »

Image dillustration de la viande de volaille. (Manfred Richter/Pixabay)

Ne mangez pas de poulet cru

Selon Consumer Reports, jusqu’à deux tiers des poulets achetés aux États-Unis pourraient contenir soit Salmonella, soit Campylobacter, soit les deux.

« La bactérie Salmonella vit dans l’intestin de nombreux animaux d’élevage, en particulier le poulet. Elle peut causer une infection du tractus intestinal chez l’homme », explique Healthline.com.

Selon un rapport publié en 2017 par The Independent, le poulet cru est apparemment populaire au Japon et est appelé sashimi ou tartare de poulet.

« Certains prétendent que les aliments crus sont plus nutritifs que les aliments cuits parce que les enzymes, ainsi que certains nutriments, sont détruits au cours du processus de cuisson », a expliqué la nutritionniste Rhiannon Lambert à The Independent. « Pourtant, certains aliments contiennent des bactéries et des micro-organismes dangereux qui ne sont éliminés que par la cuisson. Une alimentation entièrement crue qui comprend du poisson et de la viande comporte un risque de développer une maladie d’origine alimentaire. Selon l’endroit où vous mangez, les normes de sécurité alimentaire pourront être correctes ou ne pas l’être du tout. »

Elle a ajouté : « Au Royaume-Uni, le NHS (système de la santé publique) suggère que la bactérie campylobacter est la cause la plus fréquente d’intoxication alimentaire. Cette bactérie ainsi que la Salmonella et la bactérie E. coli se trouvent habituellement sur la viande crue ou insuffisamment cuite, surtout le poulet. Une autre préoccupation est la contamination croisée qui peut se produire si vous préparez du poulet cru sur une planche à découper et que vous ne la lavez pas avant de préparer des aliments qui ne seront pas cuits, comme la salade. »

Cette année, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies des États-Unis ont également affiché un avertissement pour rappeler aux gens de ne pas laver le poulet cru.

« Le lavage peut propager les germes du poulet à d’autres aliments ou ustensiles dans la cuisine », a écrit l’agence le 26 avril.

RECOMMANDÉ