VIDÉO : un requin sort la gueule de l’eau face à un hélicoptère qui le survole

Par Sarita Modmesaïb
11 mai 2021
Mis à jour: 4 juin 2021

VIDÉO – En Nouvelle-Calédonie, un requin a été filmé depuis un hélicoptère qui le survolait. Celui-ci a sorti la tête de l’eau, la gueule grande ouverte, menaçant…

Vendredi 7 mai, Olivier Labat, pilote d’hélicoptère et amateur de sport de glisse, a eu la surprise de sa vie.

Alors qu’il survolait les îlots situés en face de Tontouta, son attention a été attirée : « Ça s’est passé vers 11 h 30 lors d’un vol en hélicoptère », explique Olivier Labat à Nouvelle-Calédonnie la 1re. « On volait à 150 m de haut à proximité de l’îlot M’ba et c’est là que j’ai vu une grosse masse sombre dans l’eau. » 

Il n’en fallait pas plus pour ce pilote de 58 ans pour amorcer une descente de l’hélicoptère : « Comme je ne pouvais pas faire de vol stationnaire, je suis descendu à 30 m pour faire trois passages en cercle autour de cette masse. J’ai l’habitude de voir des animaux comme des dudongs mais là, lors de notre 2e passage, on a vu ce requin sortir sa gueule de l’eau comme s’il cherchait à nous attraper. C’est ma passagère qui a sorti son téléphone pour filmer ça et quand on a fait un 3e passage, le squale a de nouveau sorti la tête de l’eau. » 

Dans un post très partagé sur Facebook, Olivier Labat précise : « Gros requin, 4 m environ, très blanc sur le dessous (grand blanc ? tigre ? Mais je n’ai pas vu les rayures) au comportement très agressif. »

Des requins-tigres qui inquiètent

Selon Philippe Tirard, spécialiste des requins, « au vu de sa mâchoire et de la forme de sa tête, il y a peu de doutes », c’est bien un requin-tigre.

Pourtant, cet « incident » n’est pas sans surprendre et même inquiéter.

« C’est la première fois que je vois un tel comportement chez un requin », souligne-t-il, émettant l’hypothèse suivante à propos de cette réaction inhabituelle :

« Il est probable que ce soit les vibrations générées par les pales de l’hélicoptère ainsi que les vagues et l’ombre sur l’eau qui l’ont attiré. Il a pu croire qu’il s’agissait d’un banc de poissons et a donc cherché à l’attraper en fonçant dessus. »

Olivier Labat a souhaité diffuser l’information « pour prévenir les gens qu’il y avait une bête dangereuse dans les environs. Je suis père de famille, s’il y avait eu un accident dans les jours qui suivent, je m’en serais voulu ».

L’attaque récente, en avril dernier, d’un planchiste par un requin-tigre à Nouméa, est encore dans toutes les têtes. Olivier Labat confie ainsi avoir changé ses habitudes par rapport aux sports de glisse, évitant entre autres les eaux troubles.

Philippe Tirard, lui aussi, estime que la présence proche des squales pose problème. « Ça devient d’ailleurs un vrai problème ici, car je n’ai jamais vu autant de requins-tigres autour de Nouméa. Ce genre de squale consomme 2 % de son poids par jour. S’ils restent dans ces zones, c’est qu’ils trouvent la nourriture dont ils ont besoin. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ