Une ville chinoise confine les quartiers et ferme les hôpitaux en raison de l’épidémie croissante du virus du PCC

Par Nicole Hao
13 octobre 2020
Mis à jour: 13 octobre 2020

Après l’apparition du virus du PCC* (virus du Parti communiste chinois) dans la ville de Qingdao, dans l’est de la Chine, les autorités s’efforcent de contenir les infections en confinant les quartiers et en imposant un test Covid-19 à tous les résidents.

Le 12 octobre, les autorités ont  fermé les complexes résidentiels où vivent les patients diagnostiqués. elles ont également désigné le quartier où se trouve l’hôpital thoracique de Qingdao de « région à risque moyen » pour la propagation du virus.

6 millions d’habitants des districts de Shinan, Shibei, Licang, Laoshan et Chengyang ont dû subir un test d’acide nucléique Covid-19. Le soir du 12 octobre, les habitants ont commencé à faire la queue. La ville avait annoncé 12 infections par le virus du PCC plus tôt dans la journée, mais n’a donné aucun autre détail sur l’épidémie.

Un soignant prélève un échantillon sur un résident pour le soumettre au test du Covid-19 à Qingdao, dans la province du Shandong, dans l’est de la Chine, le 12 octobre 2020. (STR/AFP via Getty Images)

Bien que l’ampleur réelle de l’épidémie actuelle ne soit pas claire, car les autorités locales sont connues pour sous-déclarer les cas afin de minimiser les crises, la ville a fermé au moins 3 hôpitaux en prévision d’une hausse des infections par le Covid-19.

Et, bien que la ville n’ait pas annoncé un confinement total, les vols aériens ont été annulés dans le seul aéroport de Qingdao. Le journal d’État Beijing Daily a rapporté que 26 vols ont été annulés le 12 octobre, et plus de 110 vols le 13 octobre. Le communiqué a mis en garde les voyageurs contre le risque d’annulation de nouveaux vols.

Qingdao, une ville côtière de la province du Shandong, compte environ 9,5 millions d’habitants, selon les statistiques officielles de la ville.

L’épidémie

Les autorités ont exigé que chaque site de test dans la ville fonctionne de 7 heures à 22 heures au moins – le gouvernement provincial a demandé à la ville de terminer les tests sur tous les résidents urbains avant le 16 octobre, selon les médias locaux.

La Ville a tenu sa première conférence de presse sur la récente épidémie le 12 octobre. Elle avait brusquement annulé un communiqué de presse initialement prévu la veille.

Les médias publics Xinhua ont rapporté que Chen Wansheng, directeur adjoint du bureau de la Ville de Qingdao, avait annoncé lors de la conférence de presse que les 12 infections – 6 patients diagnostiqués et 6 porteurs asymptomatiques – avaient un lien avec l’hôpital thoracique de Qingdao.

10 d’entre eux étaient des patients traités à l’hôpital ou des aides soignants qui s’occupaient des patients. Les 2 autres étaient des parents d’un patient infecté ou d’un aide soignant.

M. Chen a également déclaré que les autorités ont fermé les restaurants et les marchés que les 12 personnes infectées avaient visités récemment, ainsi que les complexes résidentiels où elles vivent.

Après la fermeture du Qingdao Chest Hospital le 11 octobre, le Qingdao No. 3 Hospital a annoncé le 12 octobre qu’il serait converti en un hôpital exclusivement Covid-19 et ne recevrait plus de nouveaux patients. Tous les patients non Covid-19 seraient transférés vers d’autres hôpitaux dès que possible.

L’hôpital thoracique de Qingdao ne traitera également que les patients Covid-19 dans un avenir proche.

L’hôpital central de Qingdao a déclaré avoir fermé les services d’urgence, mais continuera à traiter les autres patients comme d’habitude.

Les résidents attendent de passer le test du Covid-19 à Qingdao, dans la province du Shandong, dans l’est de la Chine, le 12 octobre 2020. (STR/AFP via Getty Images)

Selon leurs sites web, l’hôpital n° 3 de Qingdao dispose de 800 lits, et l’hôpital thoracique de Qingdao de 320 lits.

Inquiétudes

Le 11 octobre, la capitale de la province du Shandong, Jinan, a annoncé que tout résident ayant visité Qingdao après le 23 septembre devait subir des tests d’acide nucléique au moins deux fois, un test d’anticorps et se mettre en auto-quarantaine pendant sept jours.

Le règlement de Jinan a effrayé les visiteurs de la ville Qingdao, connue comme une destination touristique majeure. Lors de la dernière fête nationale, du 1er au 8 octobre, les autorités ont affirmé que la ville était sûre pour les visiteurs.

Les internautes chinois s’étaient demandé si la ville était réellement sûre.

Le journal d’État Health Times, citant des données officielles, a déclaré que 4,48 millions de touristes ont visité Qingdao du 1er au 8 octobre. Environ 2,83 millions de touristes ont acheté des billets pour des destinations touristiques à Qingdao pendant les vacances. Qingdao a également organisé un festival de musique Phoenix de deux jours, qui a attiré des milliers de touristes et de résidents locaux.

* Epoch Times qualifie le nouveau coronavirus, à l’origine de la maladie Covid-19, de « virus du PCC » parce que la dissimulation et la mauvaise gestion du Parti communiste chinois ont permis au virus de se propager dans toute la Chine et de créer une pandémie mondiale.

FOCUS SUR LA CHINE – 7 ans de prison pour avoir vendu des livres

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ