La ville de New York va libérer 125.000 criminels à la suite de réformes de mise en liberté sous caution

Par Paula Liu
30 novembre 2019 Mis à jour: 30 novembre 2019

Selon diverses réformes, la ville de New York prévoit de libérer au moins 125 000 criminels de prison à partir de l’année prochaine en leur fournissant un logement et une formation professionnelle.

Selon le rapport de l’établissement de justice pénale John Jay, ces 125 000 criminels « non-violents » n’auraient pas à être emprisonnés et n’auraient peut-être pas à verser de caution.

Comme NTD TV l’a mentionné dans un article, les crimes « non violents » dans le cadre de cette réforme comprennent les homicides involontaires coupables au deuxième degré, les voies de fait graves à bord d’un véhicule, la promotion d’images ou de vidéos sexuelles obscènes d’enfants, la possession d’images ou de vidéos sexuelles obscènes d’enfants, l’homicide par négligence criminelle et l’homicide aggravé à bord d’un véhicule.

Après leur libération, les criminels accusés devront recevoir un logement, un soutien familial ainsi que des services de formation professionnelle afin de leur permettre d’acquérir les compétences nécessaires pour trouver un emploi. C’est ce qu’on appelait le programme « Atlas » qui devait être financé par les contribuables, a rapporté le site d’informations politique conservateur Breitbart News.

Le rapport ajoute que Bill de Blasio (Démocrate-N.Y.) a déclaré qu’il pourrait donner aux criminels libérés des billets de match, des billets de théâtre ou des cartes-cadeaux afin d’encourager les détenus à se présenter à leur audience.

Les détracteurs du programme ont alors déclaré que ces réformes récompensent les gens qui commettent un crime.

Selon le Law Enforcement Today, Pam Helming (Républicaine et sénatrice de l’État), a déclaré qu’il était faux de penser que les crimes de ces prisonniers – considérés comme « non-violents » – n’étaient pas graves.

« Je mets au défi quiconque ayant ce point de vue d’examiner cette liste de crimes, de lire la loi et de me dire que vous croyez que l’homicide involontaire coupable, l’homicide volontaire aggravé et le viol au troisième degré sont des infractions mineures. Dites-moi, en quoi la promotion de performances sexuelles obscènes par un enfant est-elle une infraction mineure ? Qu’est-ce que c’est que ça ? Qu’en est-il de l’incendie criminel aux troisième et quatrième degrés, de la vente de substances contrôlées près de nos écoles ? Menaces terroristes ou cambriolage et vol au second degré ? » a déclaré Mme Helming avec vigueur.

Breitbart News a rapporté que plus de 105 000 criminels avaient déjà été libérés sans caution par des juges en 2018.

RECOMMANDÉ