Villeneuve-Loubet : le maire attaque en justice l’obligation du port du masque dans sa commune

Par Léonard Plantain
15 septembre 2020
Mis à jour: 15 septembre 2020

Le maire de Villeneuve-Loubet, Lionnel Luca, a attaqué en justice devant le tribunal administratif de Nice un arrêté obligeant les habitants des 18 communes les plus peuplées des Alpes-Maritimes à porter le masque dans l’espace public.

« La décision unilatérale et brutale du Préfet pour le port du masque en plein air de 8 h à 1 h du matin sur tout le territoire Communal m’a contraint de réagir et faute de dialogue de déposer lundi un ‘référé liberté’ pour obtenir l’annulation de cet arrêté abusif et disproportionné ! » a déclaré Lionnel Luca dans un message sur Facebook.

« Je considère simplement que le port du masque en plein air est sans objet dans notre commune qui n’a aucun centre urbain de forte densité humaine mais au contraire bénéficie d’un environnement naturel exceptionnel très aéré par ailleurs ! Il est donc absurde de prendre un arrêté global, sans nuance et surtout sans en avoir débattu ! » poursuit-il.

L’arrêté en question, pris par le préfet Bernard Gonzales jeudi 10 septembre et obligeant le port du masque dans l’espace public, concerne 18 communes des Alpes-Maritimes : Antibes, Beausoleil, Cagnes-sur-Mer, Cannes, Carros, Grasse, La Trinité, Le Cannet, Mandelieu-la-Napoule, Menton, Mougins, Nice, Roquebrune-Cap-Martin, Saint-Laurent-du-Var, Valbonne, Vallauris et Villeneuve-Loubet.

Vendredi dernier, au lendemain de l’arrêté, Lionnel Luca avait déclaré qu’il ne comprenait pas pourquoi sa commune était concernée, compte tenu de sa situation géographique. « 70 % du territoire est classé en espace naturel boisé inconstructible et les 30 % restants n’ont aucun centre urbain dense mais diffus, ce qui évite toute concentration de population », avait-il expliqué, selon France 3 Régions.

Estimant que le préfet « fait du zèle » et « prend exemple sur tout ce qu’il se fait à Nice et l’applique dans le reste du département sans aucun recul », Lionnel Luca a réitéré que « la commune de Villeneuve-Loubet va donc faire un référé liberté auprès du Tribunal Administratif pour que la libre administration communale bafouée soit rétablie ».

Dans son message sur Facebook, il précise également : « Nos gendarmes ont mieux à faire sur notre commune que de verbaliser des citoyens qui n’auraient pas le masque dans nos multiples parcs et jardins où nos 4 km de bord de mer… Je souhaite que la raison revienne, car les Villeneuvois démontrent depuis le le début de la crise sanitaire un grand sens des responsabilités en respectant les consignes. »

Il conclut : « Cette surenchère de contraintes sans fondement ne peut qu’accroître les tensions et les exaspérations et va à l’encontre du but prétendument recherché ! Elle ne vise pas à protéger les citoyens mais surtout à protéger des responsables dont le désarroi traduit surtout l’incompétence. En attendant la décision du tribunal, l’arrêté préfectoral doit être respecté pour ne pas vous faire verbaliser […] Et la priorité est de respecter les gestes barrières en toutes circonstances ! »

FOCUS SUR LA CHINE – Comment la Chine manipule l’opinion publique



Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ