Viral : le président du Parlement néo-zélandais donne le biberon à un bébé en pleine session

Par La Gran Epoca
24 août 2019 Mis à jour: 24 août 2019

Le président du Parlement néo-zélandais, Trevor Mallard, n’a pas hésité à bercer le bébé d’un député dans ses bras depuis sa chaise et même à lui donner le biberon pendant une session parlementaire, un comportement qui lui a valu des éloges sur les réseaux sociaux.

« Normalement, la chaise du président est utilisée pour les présidents de séance, mais aujourd’hui, une personne très importante a utilisé la chaise avec moi », a écrit M. Mallard sur son compte Twitter, un texte accompagné de deux photos du bébé, fils du député travailliste Tamati Coffey, et de son mari, Tim Smith.

Le bébé, Tutanekai Smith-Coffey, a été conçu dans le cadre d’un processus de subrogation. M. Coffey l’a emmené à la Chambre du Parlement mercredi, premier jour de son retour au travail, après environ six semaines de congé parental.

Le président du Parlement, qui avait promis lors de son arrivée au pouvoir en 2017 de faire de la Chambre un endroit plus favorable à la famille, a bercé le bébé tout en rappelant à un député que son temps était écoulé, dans une des vidéos devenues virales sur les réseaux sociaux.

« C’est la meilleure chose que j’aie vue sur Internet depuis longtemps », a déclaré Samanjar Chowdhury, qui travaille avec un groupe d’experts des Nations unies au Bangladesh.

« Cette scène nous donne de l’espoir pour l’humanité », a écrit Vanessa Carvalho en portugais.

Les députés néo-zélandais Golriz Ghahraman et Gareth Hughes, tous deux du Parti vert, ont également salué la présence du bébé à l’assemblée législative.

« C’est charmant d’avoir un bébé dans la Chambre (des représentants) et qu’en plus ce soit un si beau bébé », a indiqué M. Hughes en publiant une image du père et du fils.

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern et son conjoint, Clark Gayford, avaient déjà emmené leur bébé, Neve Te Aroha, à l’Assemblée générale des Nations unies l’année dernière.

RECOMMANDÉ