Virus du PCC : découverte de 30.000 masques dans le grenier de la mairie à Bouchain (Nord)

Par Emmanuelle Bourdy
22 mars 2020
Mis à jour: 22 mars 2020

Voici une découverte qui tombe à pic…

Ce vendredi, Ludovic Zientek, maire de Bouchain dans le Nord a trouvé 30 000 masques FFP2 et chirurgicaux dans le grenier de l’hôtel de ville, ainsi que le relate France 3 Hauts-de-France. Une surprise qui a réjouit les professionnels de la santé puisqu’ils ont pu en bénéficier, la commune leur ayant fait don de ceux-ci.

Le maire, soupçonnant qu’il y avait peut-être des masques dans les greniers de l’hôtel de ville, avait décidé d’en faire l’inventaire. Il explique : «J’ai découvert un premier carton, puis un deuxième, puis de fil en aiguille on s’est aperçu qu’il y avait d’autres cartons qui contenaient énormément de boîtes de masques adaptés pour la situation et les hôpitaux.»

Le maire a donc décidé de faire don de ces masques à l’hôpital de la ville mais également aux hôpitaux de Valenciennes, de Saint-Amand-les-Eaux, de Denain, de Somain et de Dechy. Les pharmacies, l’EHPAD ainsi que la crèche de la ville en ont également bénéficié.

Il reste en stock 5000 masques, gardés pour des besoins futurs.

Mais ces masques ont une quinzaine d’années et le maire s’est inquiété de savoir s’ils étaient toujours efficaces. Après les avoir présentés à des professionnels, ceux-ci ont certifié qu’ils étaient encore valables étant donné que l’emballage était resté intact.

Il faut espérer que cette découverte va inciter d’autres communes ou établissements à faire de même et à vérifier leurs stocks. Peut-être fera-t-on d’autres trouvailles absolument vitales en cette période de propagation du virus de Wuhan.

Il y a eu récemment une controverse sur le nom du virus qui a déclenché la pandémie mondiale actuelle. Le Parti Communiste Chinois (PCC) préfère le terme «nouveau coronavirus». D’autres l’ont appelé le «virus de Wuhan», d’après son lieu d’origine, comme il est fréquent de nommer les maladies. Epoch Times propose un nom plus précis, le «virus du PCC», et vous invite à nous rejoindre pour adopter ce nom.

RECOMMANDÉ