Un virus mortel pour les chevaux fait des ravages dans les milieux équestres

Par Léonard Plantain
13 mars 2021
Mis à jour: 13 mars 2021

Depuis le premier cas détecté fin février à Valence (Espagne), un virus très contagieux a été signalé en France, provoquant de fortes fièvres et des symptômes neurologiques graves chez les chevaux, pouvant aller jusqu’à la mort.

Très mauvaise nouvelle pour le milieu équestre : une épidémie de rhinopneumonie fait des ravages auprès des chevaux. Le responsable : le virus EHV1.

En effet, après une première alerte fin février à Valence en Espagne, où un événement hippique a rassemblé près de 800 chevaux, dont une centaine présentait des symptômes de la maladie, d’autres foyers de propagation ont depuis été confirmés en France, poussant la filière à prendre des mesures sanitaires afin d’éviter la propagation du virus, a rapporté Le Parisien.

Selon les vétérinaires, lorsque que les chevaux se cognent la tête contre les murs de leurs box, c’est que le virus commence à les emporter.

« Je suis descendu avec 17 chevaux, les 17 ont été touchés, et j’ai perdu une jument », a déclaré Franck Curti, un propriétaire resté à Valence au chevet de ses équidés. « Les vétérinaires n’ont jamais vu ça, […] cette forme nerveuse de la maladie est devenue très agressive », a-t-il déploré.

De base, la rhinopneumonie est une maladie connue du monde équestre. Celle-ci se traduit par de la fièvre (jusqu’à 40 °C), des problèmes respiratoires, des difficultés à uriner ou déféquer, et surtout un affaiblissement général. « Dans sa forme grave, elle est fatale une fois sur deux », a explique Mathieu Houssin, un vétérinaire. Problème : actuellement, cette souche du virus a déjà causé 11 décès.

Selon la fédération internationale de sport équestre, il s’agit désormais d’une épidémie : « la plus grave en Europe depuis des décennies », a-t-elle indiqué. Afin de lutter contre sa propagation, la fédération française a interdit tous les rassemblements, les concours et les stages équestres, au moins jusqu’à fin mars 2021.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Vous pouvez nous aider à vous tenir informés

Pourquoi avons-nous besoin de votre soutien ? Parce que Epoch Times est un média indépendant ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Un journalisme indépendant et gratuit est de plus en plus difficile à obtenir en ces temps où la vérité est à la fois de plus en plus nécessaire et de plus en plus censurée. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien. Chaque don est important et vous ouvre le droit à une déduction fiscale de 66%.

RECOMMANDÉ