Le vœu le plus cher d’un garçon de 6 ans en phase terminale est de voir des motards passer devant sa maison : 15.000 personnes s’y rendent

Par Louise Bevan
14 septembre 2021
Mis à jour: 14 septembre 2021

Lorsqu’un petit garçon atteint d’un lymphome a fait connaître ses dernières volontés à sa famille, celle-ci les a partagées dans l’espoir de recevoir un peu de soutien. L’enfant de 6 ans, un motocycliste enthousiaste, voulait voir des motards passer devant chez lui et faire du bruit.

Et à sa grande surprise, environ 15 000 motards se sont présentés.

Kilian Sass, âgé de 6 ans, souffre d’un lymphome. (Avec l’aimable autorisation de Ralf Pietsch)

Originaire de la ville allemande de Rhauderfehn, en Basse-Saxe, Kilian Sass est le fils d’un motard appartenant à un groupe local de 24 membres. Ralf Pietsch, un autre membre du groupe, a pris l’initiative de réaliser le dernier souhait du petit garçon.

Le catalyseur a été un message vocal de Kilian, dans lequel il souhaitait voir des motards.

Ralf Pietsch, un motard qui a lancé la campagne pour Kilian (Avec l’aimable autorisation de Ralf Pietsch)

M. Pietsch a ensuite lancé une campagne, appelée « Krach für Kilian » – ce qui signifie « Du bruit pour Kilian » – suscitant une énorme réponse sur les médias sociaux. « Nous espérons pouvoir compter sur vous […] 5 minutes de votre temps pour le dernier sourire d’un petit combattant », pouvait-on lire dans l’appel.

Quatre jours plus tard, le 24 juillet, les motards sont venus en force pour soutenir le garçon en phase terminale.

(Avec l’aimable autorisation d’Agnes Wienberg)

Chaperonnés par la police de Leer, les motards se sont retrouvés à trois points de rencontre autour de Rhauderfehn avant de défiler devant la maison de Kilian, se faisant retentir et klaxonnant pour le courageux enfant de six ans. Le défilé de motos a commencé à 9 h 30 et s’est terminé vers 17 heures.

« Les parents ont été submergés par la foule et la sympathie des motards qui déambulaient », a déclaré à Epoch Times Ralf Pietsch, ergothérapeute et technicien en réadaptation de 57 ans. « Kilian lui-même a regardé le passage des engins avec le sourire et un ou deux cris de joie […] C’était une superbe, longue et significative balade ! »

(Avec l’aimable autorisation d’Agnes Wienberg)

Agnes Wienberg, participante au défilé, a déclaré à Epoch Times qu’elle ne connaissait pas personnellement la famille, mais qu’elle avait lu l’appel sur Facebook.

« J’ai été impressionnée par le nombre de personnes qui ont répondu à cet appel. Mes larmes ont coulé très souvent et je n’arrêtais pas de dire : ‘C’est simplement génial, vous êtes absolument super’ », a-t-elle partagé, ajoutant : « Je trouvais cela extraordinaire que les motards se serrent les coudes comme ça. »

Mme Wienberg, elle-même mère et grand-mère, pense que le défilé a donné beaucoup de force à Kilian et à sa famille.

(Avec l’aimable autorisation d’Agnes Wienberg)

En janvier, on a diagnostiqué à Kilian un lymphome, un cancer du système lymphatique. Malgré une intervention chirurgicale d’urgence et une chimiothérapie, sa famille et lui ont reçu une nouvelle déchirante le 15 juillet : le cancer de Kilian ne peut être guéri.

Bien qu’ils aient deux autres enfants, les parents de Kilian, Lars et Jasmin, se sont dévoués à son chevet. La page de la campagne « Noise for Kilian » a remercié la famille élargie et l’Association des parents d’enfants atteints de cancer en Frise orientale pour avoir rendu cela possible.

(Avec l’aimable autorisation de Ralf Pietsch)

Ralf Pietsch a organisé d’autres campagnes dans le passé, mais affirme que rien n’a égalé « le cadre et la portée émotionnelle » de la campagne pour Kilian. Il a remercié tous les participants et le soutien des autorités qui ont rendu possible ce défilé de grande envergure.

Malheureusement, M. Pietsch a indiqué que la santé de Kilian est en déclin depuis l’événement. Toutefois, les motards de Rhauderfehn continuent de porter dans leur cœur une pensée pour le petit garçon lorsqu’ils roulent.

(Avec l’aimable autorisation de Ralf Pietsch)

« Nous avons une fois de plus démontré plus que clairement que les motards ne sont pas des ‘rockeurs méchants et bruyants’, mais qu’ils ont le plus grand cœur du monde », a déclaré M. Pietsch à Epoch Times. « Cette cohésion entre les villes n’existe que chez les motards […] Mettre en place quelque chose comme ça en si peu de temps n’est, bien sûr, possible qu’en équipe. Je ne l’ai pas fait seul. »

Regardez la vidéo :

(Crédit vidéo : Avec l’aimable autorisation d’Agnes Wienberg)

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ