Voici ce qui est arrivé à une petite fille photographiée en train de faire ses devoirs sous l’éclairage d’un guichet automatique

Par Louise Bevan
18 février 2020
Mis à jour: 18 février 2020

Une communauté nigériane s’est lancée dans une campagne pour aider une petite fille depuis qu’une photo d’elle est devenue virale. La jeune écolière a été photographiée en train de faire ses devoirs tard, éclairée par la lumière du guichet automatique d’une banque fonctionnant 24 heures sur 24.

L’utilisateur de Twitter Bada Maruf Matthew a téléchargé sa première photo de la petite fille le 5 février 2020. « J’ai vu cette petite Dele à la banque FCMB [First City Monument Bank] le long du chemin Yaba à Ondo », a-t-il écrit dans la légende. « Elle utilise l’éclairage du distributeur automatique pour faire ses devoirs. »

« Tout mon respect va à sa détermination à réussir dans la vie », a poursuivi Bada Maruf. « Que [cette fillette] devienne virale. #Deledetermination »

Identifiée uniquement comme Dele, en l’honneur de son appartenance à la communauté qui parle le yoruba, une langue de l’Afrique de l’Ouest, la petite fille est vite devenue virale pour son assiduité à faire ses devoirs sous la lumière d’un distributeur automatique bancaire. De nombreux utilisateurs de médias sociaux, touchés par l’ingéniosité de Dele et préoccupés par sa situation, lui ont adressé des messages de soutien.

Non. Personne ne devrait être soumis à de telles conditions pour étudier.

– Open Your Purse (@Ethereal_ilo) 9 février 2020

Dans l’esprit de la Saint-Valentin, j’aimerais payer ses prochains frais de scolarité. Pouvez-vous communiquer avec ses parents, mon frère ?

– Eddie 🇳🇬 🇬🇧 (@XtainGrey) 9 février 2020

« La résilience de Dele, malgré les obstacles évidents, montre qu’un certain nombre d’enfants sont prêts à donner le meilleur d’eux-mêmes pour accéder à l’éducation », a écrit une personne.

« Dele était déterminée à faire son travail alors qu’elle aurait pu facilement dire à son enseignant qu’il n’y avait pas de lumière pour faire les devoirs », a écrit une autre personne. « Elle a besoin d’être encouragée. »

Twitter | FCMB

Selon le New Telegraph du nigérian, de nombreux internautes ont également spéculé sur le fait que la nécessité pour Dele d’utiliser l’éclairage du guichet automatique pour faire ses devoirs était due à une panne de courant, un phénomène courant dans cette région du Nigeria.

Le 9 février, la banque First City Monument s’est rendue elle-même sur Facebook pour répondre à la publication virale de Bada Maruf Matthew et aux internautes qui se préoccupaient de plus en plus du bien-être de Dele. « Nous sommes inspirés par la détermination de Dele à étudier », ont-ils écrit. « C’est super que notre guichet automatique puisse éclairer ses livres le soir, mais nous aimerions faire plus pour la soutenir. »

« J’ai pu la localiser ainsi que sa grand-mère. »

– Bada Maruf Matthew (@Marmatbada) 9 février 2020

C’est ainsi que grâce à leur initiative collective, tous ces bienfaiteurs ont réussi à identifier et atteindre la vaillante petite Dele, afin d’avoir la chance de faciliter ses études. En collaboration avec Bada Maruf, qui a aidé à remplir les documents, la banque a ouvert un compte personnel pour Dele. Ses coordonnées bancaires ont été publiées sur Twitter le 10 février pour que tout donateur volontaire puisse contribuer à l’éducation continue de la petite fille.

Selon Wazup Nigeria, Bada Maruf a révélé que Dele vit avec sa grand-mère et fréquente l’Académie Hope of Glory, à Ondo. « Même les autorités locales sont au courant », a-t-il expliqué, ajoutant que « les documents nécessaires ont été rassemblés pour vérifier son identité avant que je ne procède [à l’ouverture du compte bancaire].

#Deledetermination C’est avec plaisir qu’un compte a été ouvert pour la petite Dele. Voici les détails du compte ;
*Nom du compte* : Rasheed Fathia Dele
*Nom de la banque* : FCMB, succursale de Yaba
*Compte n°* : 6657984017. Merci à tous pic.twitter.com/KntF03eR2L

– Bada Maruf Matthew (@Marmatbada) 10 février 2020

En peu de temps, le hashtag viral #Deledetermination a également récolté des offres supplémentaires pour aider la petite fille et ses camarades de classe. « Merci de partager cette histoire inspirante », a déclaré d.light Solar Nigeria sur Twitter. « La détermination de Dele à étudier est digne d’éloges.

« Nous, à @dlightnigeria, sommes heureux de permettre à Dele et à ses camarades de classe d’utiliser nos lanternes solaires et notre installation solaire domestique afin qu’ils puissent exceller dans leur quête de connaissances », ont-ils ajouté, en postant des photos de Dele et de ses camarades de classe brandissant leurs nouvelles lanternes solaires le 11 février.

Je l’ai localisée dans son école ; Hope of Glory Academy pic.twitter.com/RCwffUcZ9p

– Bada Maruf Matthew (@Marmatbada) 9 février 2020

Selon les données du site d’informations Trading Economics, en 2020, le « salaire de subsistance » nigérian pour une famille s’élève à 137 600 nairas nigérians (350 €) par mois. Le salaire de subsistance de chaque pays est calculé sur la base du coût de la vie estimé selon certains critères.

Le calcul comprend un « panier alimentaire prédéfini » – prenant en compte 50 groupes d’aliments et les habitudes nationales de consommation alimentaire -, le logement et le transport. Il existe une « marge pour les dépenses imprévues », selon Trading Economics ; toutefois, l’éducation n’est pas spécifiquement identifiée comme un coût de la vie.

Les jours où Dele devait faire ses devoirs sous l’éclairage d’un guichet automatique sont peut-être terminés. Dorénavant, l’élève assidue et ses camarades de classe se débrouilleront avec un peu d’aide de leur communauté locale et des internautes bienveillants du monde entier.

Tout dépend de la personne avec laquelle elle vit. Vous devriez savoir cela.

– 🌹Young_Billionaire🌹 (@AOgosi) 9 février 2020

Avec sa grand-mère. pic.twitter.com/TFyYTAb5f7

– Bada Maruf Matthew (@Marmatbada) 9 février 2020

RECOMMANDÉ