Les internautes saluent la réponse d’une mère lorsque son fils en colère brise le miroir du couloir

Par EMG Inspired Staff
10 septembre 2019 Mis à jour: 10 septembre 2019

Une mère a dû se calmer en respirant profondément après que son fils eut été pris d’un accès de rage et a fait violemment éclater un lourd miroir. Se sentant effrayée et frustrée, la mère célibataire s’est calmée et s’est reconnectée à son côté compatissant et aimant. Elle a ainsi pu savoir ce dont son fils avait le plus besoin à ce moment-là.

Kathleen Fleming raconte comment la colère a poussé son fils à briser le miroir du couloir en d’innombrables éclats de verre. Elle a dit qu’elle s’était sentie à la fois effrayée et déçue.

Kathleen a raconté son expérience dans un blog qu’elle a publié en 2015, et elle y a écrit : « C’était mon couloir. C’était mon fils qui avait fait ça. »

« J’en ai eu le souffle coupé lorsque mon fils a fait irruption dans la salle de bain, frustré, en colère, las pour ses propres raisons, très importantes pour lui.

Et lorsqu’il a choisi de FAIRE CLAQUER la porte de la salle de bain, faisant sortir le lourd miroir de la quincaillerie le maintenant en place sur la porte, le miroir s’est brisé sur le sol – un million de pièces de BRISÉES ont été laissées, réfléchissant la lumière de l’après-midi. »

Avant de faire quoi que ce soit d’autre, Kathleen a pris des précautions pour s’assurer que son chat et son chien ne marcheraient pas sur les éclats de verre. Puis elle a décidé de prendre un peu d’air frais pour se donner un moment afin de se calmer et réfléchir à l’ensemble de la situation.

« Je me suis rendue dans la cour arrière et j’ai pleuré à chaudes larmes. C’est incroyable à quel point on peut se sentir seule en tant que parent célibataire, dans des moments comme celui-ci. J’ai réalisé à quel point j’étais effrayée et déçue. Ça s’était vraiment passé ? Oui. C’était réel. »

« Tandis que je me tenais là et que je me demandais si c’était une indication de l’évolution de son caractère, j’ai entendu ses pleurs à travers la fenêtre au-dessus de moi, venant de l’intérieur de la salle de bains. »

C’est alors que Kathleen s’est rendu compte que la dégringolade du miroir avait provoqué autant d’émotions chez son fils que chez elle.

« Terrifié.

Honteux.

Inquiet.

Effrayé.

Profonde respiration. Cette petite âme fragile a besoin de toi en ce moment. Il a besoin du meilleur de toi. Ta plus grande compassion. La maman la plus douce et la plus solide qui aime et qui rassure. Plus de grandes respirations. Allez, Maman. »

Elle est entrée par la porte d’entrée avec précaution pour éviter les nombreux éclats de verre, et s’est approchée de la salle de bains. En la voyant, son fils en larmes a dit avec remords : « Maman, je ne le referai plus, je suis TELLEMENT désolé. »

Kathleen a rejoint son fils, l’a assis sur ses genoux et l’a regardé se mettre en boule. La mère et le fils ont pleuré ensemble, sachant que ce dont ils avaient le plus besoin, c’était de l’amour.

« Je t’aime.

Tu es en sécurité.

Je suis là.

Le pire est passé, maintenant.

Je te tiens.

Je suis là.

Je t’aime. »

La mère a ensuite expliqué à son garçon ce qu’est la colère et lui a appris comment gérer ses émotions. Bien que nous ne connaissions pas l’âge du garçon, selon plus de 4 000 lecteurs qui ont réagi au commentaire ci-dessous, l’âge ne fait pas de différence.

©Facebook | Love What Matters

[Traduction des commentaires ci-dessus :

Darim Ramsay a dit : Le meilleur dans cette histoire, c’est qu’on ne peut pas voir quel âge il a. Il pourrait avoir 7 ou 17 ans, ça ne change rien pour une mère.

Cynthia Morria a répondu : Je me disais la même chose. 

Kyra Hartley a ajouté : Moi aussi.]

Et après l’une des nombreuses leçons que la vie nous amène à comprendre, la mère et le fils ont nettoyé le couloir ensemble. Silencieusement et paisiblement, elle balaya et passa l’aspirateur, aux côtés de son fils.

« Parfois, les choses se brisent. Parfois, on les casse. Ce n’est pas la cassure qui compte, ni le comment ou le pourquoi. Ce qui compte, c’est la façon dont nous choisissons de réagir à la cassure. Est-ce qu’on se laisse atteindre jusqu’à en mourir ? Est-ce qu’on se lance dans une spirale descendante de blâme et de punition ?

OU

Est-ce qu’on utilise cet événement pour se rappeler comment aimer du plus profond de nous-mêmes ? Est-ce qu’on décide de nous rapprocher de la compassion et de dépasser la barrière des conceptions d’avoir ‘bien fait’ ou ‘mal fait’ jusqu’à l’amour inconditionnel ?

Oui. l’Amour inconditionnel. »

La publication de Kathleen Fleming a reçu beaucoup d’appui pour sa magnifique approche en matière d’éducation familiale.

©Facebook | Love What Matters

[Traduction du post ci-dessus :

Jen Jonika a dit : En tant que psychologue et mère, ceci est la meilleure chose que j’aie pu espérer entendre de la part d’une autre mère. Être la plus sage, la plus gentille, la plus forte est si difficile dans le feu de l’action, et requiert tellement de maîtrise de soi de notre part. Et l’idée de tout ramasser ensemble, ça en dit tellement plus long que n’importe quelles paroles auraient pu le faire. C’était une excellente façon de l’aider à comprendre, à assumer ses responsabilités et à réparer son erreur.

Karen Hunt a répondu : Et puis il y a moi, émerveillée devant cette scène. Un enfant qui a pu être affecté par des émotions fortes, et un parent qui n’a pas répondu de la même manière. Bénis-sois-tu, Maman, d’être un parent sensible, et merci encore plus d’avoir partagé cette histoire. Le monde a besoin d’un tel message qui rappelle que la colère n’a pas besoin d’être la réaction normale à avoir. Ça devrait plutôt être l’amour.

Ann Haines a ajouté : Chère Maman, je suis éblouie devant la capacité que tu as eue à voir au-delà du verre brisé et d’être revenue pour prendre ton enfant brisé dans tes bras. Je ne peux pas croire que ton fils pourra jamais oublier ta force, ton calme et ton objectif principal – qui demeure [le bien-être de] ton fils. Ce jour-là, tu as réalisé une chose plus grande que ce que tu ne pourras jamais imaginer. Tu m’as changée moi. Et je tiens à te faire part de mon admiration.]

RECOMMANDÉ