Vosges : série d’attaques sauvages contre des bovins en pleine nuit depuis début mai

Par Léonard Plantain
20 mai 2020
Mis à jour: 20 mai 2020

Dans les Vosges, depuis le début du mois de mai, plusieurs éleveurs bovins ont été victimes d’attaques sur leurs troupeaux, dont de jeunes animaux ont été sauvagement abattues, toujours en pleine nuit.

C’est un scénario macabre qui se répète : trois jeunes bovins ont récemment été tués en pleine nuit dans des exploitations agricoles à Charmes et vers Rambervillers (dans les Vosges), relate France3 Régions. Le ou les malfaiteurs, qui courent toujours dans la nature, cherchent visiblement à découper de la viande sur les bêtes.

Cette fois, c’est Yohann Barbe, le gérant de l’exploitation, qui a fait cette découverte. Parmi les animaux touchés, une de ses génisses âgée de 6 mois a été égorgée et éviscérée, et une partie de sa cuisse a été découpée. Tout cela pour récupérer un morceau de viande qui n’excède pas les 50 euros, explique Yohann, horrifié par la scène. « C’était un massacre ! »

« C’est d’autant plus triste que la viande de cette jeune génisse n’était pas bonne à être mangée. C’était un animal d’une belle valeur génétique qui était destiné à produire du lait. Même si les gens qui ont fait ça avaient faim, ça n’explique pas un tel acte de barbarie », témoigne l’agriculteur.

Malheureusement, le lendemain, à 30 km de là, c’est une exploitation de Roville-aux-Chênes qui a été prise pour cible. Un bovin de 18 mois a tout simplement disparu pendant la nuit, ne laissant qu’une marre de sang. Un autre bovin a également été blessé par balle. Puis, quelques jours après, ça a été au tour de la commune de Brû, où un jeune bovin a été égorgé mais sans que la carcasse ne soit découpée.

Immédiatement, les éleveurs concernés ont tous déposé plainte à la gendarmerie, qui enquête actuellement pour retrouver les coupables.

D’après les gendarmes, même si le mode opératoire diffère dans un des cas, la proximité géographique et temporelle des trois attaques semble indiquer qu’il s’agit du ou des mêmes auteurs. Depuis, tous les agriculteurs des Vosges ont été alertés par les gendarmes, afin qu’ils se montrent vigilants et qu’ils les informent de toutes situations suspectes.

D’après l’équipe en charge de l’enquête : « On ne sait pas si c’est un acte gratuit commis par un déséquilibré ou si ce sont des agissements crapuleux pour voler de la viande, mais c’est un phénomène inquiétant qu’on a rarement observé. Les brigades ont été fortement sensibilisées et les patrouilles sont particulièrement vigilantes dans ce secteur, mais la zone à surveiller est particulièrement vaste. »

L’enquête est toujours en cours.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

RECOMMANDÉ