Vosges : pour soutenir leur médecin non vacciné contre le Covid d’une suspension, des habitants se mobilisent

Par Emmanuelle Bourdy
15 septembre 2021
Mis à jour: 15 septembre 2021

Parce qu’il refuse de se faire vacciner, un médecin de Charmois-l’Orgueilleux (Vosges) est menacé d’être suspendu. Environ 200 personnes se sont rassemblées ce samedi 11 septembre sur la commune, pour soutenir leur médecin généraliste.

En cette date butoir du 15 septembre, tous les soignants doivent avoir reçu au moins une dose du vaccin contre le coronavirus. Gauthier Bein est médecin généraliste depuis 37 ans à Charmois-l’Orgueilleux, un village d’à peine 600 âmes situé à l’ouest d’Épinal. Ne voulant pas se faire vacciner contre le Covid-19, il peut se faire suspendre de ses fonctions sans salaire, rapporte France Bleu.

« Sacrifier notre médecin, c’est condamner ses patients »

Pour cette raison, de nombreux patients et sympathisants ont décidé de soutenir leur médecin de famille et se sont mobilisés ce samedi 11 septembre, deux couples étant à l’origine de cet appel. « Sacrifier notre médecin, c’est condamner ses patients », « non au départ de notre médecin », mentionnaient les banderoles brandies par les quelque 200 personnes présentes ce jour-là, souligne BFMTV.

« Nous ce qu’on veut, c’est garder notre médecin », a expliqué à France Bleu Lucie Sandoz, une habitante de la commune. « Si notre médecin ne veut pas se faire vacciner c’est son choix », a ajouté Jenny Claudon, l’une des organisatrices de cette mobilisation, soulignant qu’en ce 11 septembre étaient présents aussi bien « des vaccinés » que des « non-vaccinés ». « On se mobilise pour sauver notre médecin ! » a-t-elle déclaré.

Un « désert médical » s’installe…

Beaucoup s’alarment du « désert médical » qui est en train de s’installer. C’est le cas de Lucie Sandoz, qui craint d’ailleurs que cela ne rebute « les gens qui voudront acheter sur la commune ». Ceux-ci « seront peut-être refroidis par l’absence de médecin », avance-t-elle.

Dans cette zone géographique, si Gauthier Bein est suspendu, les patients devront alors trouver un autre médecin, mais ceux du secteur n’acceptent plus de nouveaux patients. Pour se faire soigner, ces patients devront alors parcourir des dizaines de kilomètres. Une habitante explique en effet : « J’ai appelé deux médecins à 15-20 kilomètres aux alentours, ils ne prennent pas de nouveaux patients, j’ai deux filles très jeunes, comment je vais faire ? C’est pareil pour les personnes âgées qui ne peuvent pas se déplacer ! »

Une pétition en ligne a été lancée

Sur Change.org, une pétition a été lancée, elle a recueilli environ 700 signatures à ce jour. Sur cette pétition, il est indiqué que l’ordre des médecins a décidé de supprimer le seul médecin de la commune. « Cela est pour nous un grand désarroi » et chacun « est en droit de décider s’il veut se faire vacciner ou pas », précise encore la pétition, estimant qu’il est « inconcevable de radier un médecin », alors qu’en France, des « milliers » de petites communes se retrouvent désormais sans médecins.

Le maire de la commune Éric Del Missier a quant à lui tenté une action auprès de l’Agence régionale de santé. Dans un courrier, il a proposé qu’un médecin soit détaché de l’hôpital d’Épinal ou de Remiremont, au moins une fois par semaine, pour remplacer Gauthier Bein dans le cas d’une suspension, indique France Bleu.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ