Vous voulez moins de stress ? Essayez la gentillesse

Les chercheurs affirment qu'aider les autres est un moyen de se calmer, de prolonger la vie et de se sentir tout simplement bien
Par Tatiana Denning
25 septembre 2021
Mis à jour: 25 septembre 2021

Vous avez tout essayé, de la respiration profonde à la sieste, en passant par les confidences aux amis, et pourtant vous êtes toujours stressé.

Pourquoi ne pas essayer un peu de gentillesse ?

Le stress semble être une épidémie de nos jours. Et si nous ne faisons pas attention, le stress d’aujourd’hui peut devenir l’anxiété, la dépression de demain ou pire encore. Mais alors que nous cherchons des moyens de nous aider nous-mêmes, la solution consiste peut-être à aider les autres.

Il s’avère que lorsque nous mettons nos propres problèmes de côté et concentrons notre énergie sur la gentillesse et l’aide aux autres, notre niveau de stress diminue. La gentillesse a un impact positif sur les niveaux d’hormones dans notre corps, ce qui entraîne des avantages pour la santé mentale et physique.

Par exemple, les personnes qui s’efforcent d’être gentilles ont 23 % de cortisol en moins (l’hormone du stress) et vieillissent moins vite que la population moyenne. La gentillesse stimule également la production de sérotonine (l’hormone du bien-être), ce qui contribue à calmer l’esprit et à améliorer l’humeur.

Non seulement le niveau de stress diminue, mais aussi la pression sanguine et le niveau de douleur. Être gentil avec les autres libère des substances chimiques comme les endorphines et l’ocytocine. L’ocytocine dilate les vaisseaux sanguins, ce qui contribue à réduire la pression artérielle, tandis que les endorphines agissent comme des analgésiques naturels de notre corps.

Et si vous vous sentez un peu léthargique, essayez de faire preuve de gentillesse pour obtenir un regain d’énergie naturelle.

Une étude a révélé qu’environ la moitié des participants se sentaient plus forts et plus énergiques après avoir aidé les autres, et de nombreux participants ont déclaré qu’ils se sentaient plus calmes, moins déprimés ou avaient une plus grande estime d’eux-mêmes.

Une étude de l’université de Yale, publiée dans Clinical Psychological Science, a révélé que même la politesse la plus élémentaire contribue à réduire le niveau de stress. Les participants ont été invités à noter la fréquence à laquelle ils adoptaient des comportements prosociaux au quotidien pendant une période de deux semaines. Des comportements aussi simples que demander à quelqu’un s’il a besoin d’aide ou lui ouvrir la porte ont permis aux participants de juger leur humeur plus positive que les jours où ils n’étaient pas aussi serviables. Les auteurs soulignent que « Ces résultats suggèrent que même de brèves périodes de soutien ou d’aide aux autres pourraient contribuer à atténuer les effets émotionnels négatifs du stress quotidien. »

Et quel meilleur moyen d’aider les autres que de faire du bénévolat ? Des études montrent que ceux qui font du bénévolat en retirent autant de bénéfices que ceux qu’ils aident.

Les recherches montrent que les personnes de 55 ans et plus qui font du bénévolat pour deux organisations ou plus ont moins de chances de mourir prématurément, soit 44 % de moins.

Mais lorsqu’on aide les autres, il s’avère que les motivations comptent. Une étude publiée dans Health Psychology a révélé que les personnes qui font régulièrement du bénévolat vivent plus longtemps, mais il est intéressant de noter que ces avantages n’étaient observés que si elles faisaient du bénévolat pour aider réellement les autres, plutôt que pour se sentir mieux ou paraître bien aux yeux des autres. En d’autres termes, leurs motivations devaient être altruistes plutôt qu’intéressées.

Alors que faire si nous avons perdu l’habitude de faire preuve de bonté ? Ne désespérez pas. La bonté s’apprend.

« C’est un peu comme la musculation ; nous avons constaté que les gens peuvent réellement développer leur ‘muscle’ de la compassion et répondre à la souffrance des autres avec attention et avec le désir d’aider », a écrit Helen Weng, étudiante diplômée en psychologie clinique et auteure principale, dans un article de 2013 sur le cerveau et la compassion.

Et ce qui est génial, c’est que la gentillesse est contagieuse. Les bonnes actions se propagent comme un bâillement, ce qui signifie que la gentillesse dans une foule peut se répandre comme des ondulations dans un étang.

Pourquoi ne pas essayer ? Un seul acte de gentillesse peut faire la différence entre une bonne et une mauvaise journée. Alors, faites-en une bonne journée, non seulement pour vous, mais aussi pour la personne que vous aidez et pour ceux qui sont témoins de votre gentillesse.

Selon le philosophe grec Aristote, le but de la vie est de « servir les autres et de faire le bien ».

Si l’on en croit les recherches, les actes de bonté et le fait de servir les autres pourraient également être la recette pour combattre le stress et rester en bonne santé.

Tatiana Denning, D.O., est un médecin de famille qui se concentre sur le bien-être et la prévention. Elle croit qu’il faut donner à ses patients les connaissances et les compétences nécessaires pour maintenir et améliorer leur propre santé.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ