« Vous m’écrasez si vous voulez mais vous ne rentrez pas » : le coup de gueule d’un maire face aux gens du voyage

Par Séraphin Parmentier
12 août 2020
Mis à jour: 12 août 2020

Impuissant à empêcher l’installation illégale de plusieurs caravanes sur le stade de la commune dont il a la charge, un maire du sud de l’Indre-et-Loire se prépare désormais à faire face à « des branchements, des désagréments, des chiens qui vont aboyer toute la nuit » pendant la durée du séjour des gens du voyage

Le mardi 11 août, aussitôt après avoir été chassées d’un terrain communal de L’Île-Bouchard qu’elles occupaient illégalement depuis 10 jours, une vingtaine de caravanes des gens du voyage ont élu domicile sur le stade de Crouzilles (Indre-et-Loire), un village d’environ 500 habitants établi à quelques kilomètres de là.

Avisant le convoi, Daniel Brisseau, le maire de Crouzilles, a bien tenté d’empêcher l’installation illicite des gens du voyage, sans succès.

« Il y avait une première caravane qui était devant la chaîne cadenassée qui donne accès au stade de foot. Je leur demande de ne pas rentrer et évidemment, ils ne tiennent pas compte de mon appel », a expliqué l’édile aux journalistes de France Bleu.

« Je leur fais signe d’arrêter et je me couche par terre pour leur dire : ‘Maintenant vous m’écrasez si vous voulez mais vous ne rentrez pas.’ Ensuite ils sont venus à trois et ils m’ont tiré pour pouvoir rentrer tranquillement sur le stade de foot. Autant dire qu’il va être complètement abîmé à la fin de la semaine », ajoute-t-il.

Le maire et les gendarmes impuissants

« Les gendarmes sont arrivés et puis on constate qu’ils sont là et on ne peut rien faire », poursuit le premier magistrat de la ville avec dépit.

M. Brisseau a contacté la préfecture du département pour solliciter l’émission d’un arrêté d’expulsion. Des pourparlers ont également été engagés avec le pasteur des gens du voyage afin de trouver une solution de gré à gré. Les intéressés auraient assuré qu’ils lèveraient leur campement sauvage à la fin de la semaine.

D’ici là, le maire de Crouzilles redoute diverses nuisances comme « des branchements, des désagréments, des chiens qui vont aboyer toute la nuit ». « C’est une semaine d’horreur qui se prépare », conclut Daniel Brisseau.

 

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

RECOMMANDÉ