Vous pensez être expert en mathématiques ? Cette énigme a été une colle pour plusieurs sur Internet

Par Louise Bevan
20 juillet 2020
Mis à jour: 20 juillet 2020

Si vous vous croyez bon en mathématiques, voici un défi pour vous. Cette équation sort tout droit d’un manuel scolaire de niveau collégial, et pourtant de nombreux élèves et même certains enseignants peuvent avoir du mal à la résoudre.

Jetez un coup d’œil à l’équation ci-dessous. Peut-être que le format vous semble familier, peut-être pas, mais prenez le temps de trouver la solution. Il y a une règle stricte : pas de calculatrices !

Voici l’équation en question :

(The Epoch Times)

Pouvez-vous la résoudre ? Pour vous aider, c’est une formule avec des choix multiples, avec trois solutions possibles. Faites votre calcul mental et décidez ensuite :

La bonne réponse est-elle 0, 26 ou 50 ?

Lorsque vous pensez connaître la réponse ou si vous abandonnez, faites défiler l’écran plus bas pour voir la réponse accompagnée d’une explication.

(Illustration – ImageFlow/Shutterstock)

Solution :

(The Epoch Times)

La réponse est 26 ! L’aviez-vous trouvée ?

Plutôt que de résoudre l’équation de gauche à droite, il faut d’abord calculer les nombres entre parenthèses et ensuite les additionner. Cette méthode repose sur un acronyme mathématique du collège appelé « PEMDAS » qui dicte la priorité des opérations ; l’ordre dans lequel l’équation se résout.

Explication :

Besoin d’un rafraîchissement sur le PEMDAS ?

P est pour les parenthèses
E est pour exposants, tels que les puissances ou les indices
M et D signifient multiplication et division
A et S signifient addition et soustraction

Lorsque vous rencontrez des fonctions de multiplication et de division ensemble dans une équation, résolvez-les de gauche à droite. Il en va de même pour l’addition et la soustraction : résolvez-les de gauche à droite. Et voilà, c’est tout !

Si vous avez utilisé PEMDAS à votre avantage pour résoudre l’énigme, félicitations – vous êtes un as des maths ! N’oubliez pas de partager votre victoire, et lancez à votre tour ce défi à des amis et des membres de votre famille.

Le puzzle est un excellent moyen de passer le temps et aussi une manière brillante de se rappeler les compétences mathématiques acquises dans le passé, elles n’ont peut-être pas été perdues pour de bon ?!

(Illustration – M.Exen/Shutterstock)

Le saviez-vous ?

Les mathématiques sont un sujet qui divise. Beaucoup pensent que certaines personnes ont un don inné pour les chiffres, alors que d’autres n’en ont pas. Cependant, les recherches suggèrent que l’éducation, la préparation et la pratique sont tout aussi importantes que le talent naturel.

Ce qui empêche certains de devenir de véritables passionnés de mathématiques, c’est leur état d’esprit. Les tenants de la « théorie des entités » pensent que leurs capacités sont des dons innés ; alors que les tenants de la « théorie de l’incrémentation », en revanche, pensent que leurs capacités sont apprises et développées par l’effort.

Il est intéressant de noter que les filles d’âge scolaire sont plus sensibles à la théorie des entités que leurs pairs masculins lorsqu’il s’agit de mathématiques, selon Medium, ce qui peut expliquer pourquoi les femmes sont sous-représentées dans les domaines de la science, les technologies, l’ingénierie et les mathématiques.

(Illustration – VectorMine/Shutterstock)

Une étude réalisée en 1984 par le psychologue Carol Dweck a conclu que la clé du succès réside dans l’éloge (en particulier des enfants) pour leurs efforts et non pour leurs talents innés. Le « mauvais » type d’éloges encourage la théorie des entités, mais même les mentalités les plus arrêtées sont réversibles avec une bonne éducation.

Qu’en pensez-vous ? Est-ce que votre talent en mathématiques est une habileté innée, d’après vous, ou a-t-il été acquis par des efforts ?

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

RECOMMANDÉ